logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La jeunesse burkinabè boycotte Kemi Seba

Au Burkina Faso, lors de manifestations à Ouagadougou, l'activiste Kemi Seba rencontre la junte et suscite la polémique sur ses positions pro-russes. Son meeting est cependant boycotté par les jeunes locaux, déçus par les discours panafricains déconnectés de la réalité du pays.
Une illustration HD représentant un rassemblement vide avec des chaises vides et une estrade abandonnée lors du meeting politique de Kemi Seba au Burkina Faso, symbolisant le boycott massif de la jeunesse. Mettre en avant l'atmosphère de désertion et de désaccord non violent, tout en capturant l'importance politique de l'événement.

Au Burkina Faso, des manifestations anti-occident et anti-ONU secouent Ouagadougou. L’activiste Kemi Seba s’est rendu dans le pays pour rencontrer le chef de la junte Ibrahim Traoré et ses partisans.

Polémique sur la politique russe

Lors d’une conférence de presse, Kemi Seba a été accusé de promouvoir la politique russe en Afrique francophone. Il s’est défendu en déclarant que s’opposer aux manifestations arborant des drapeaux russes est essentiel pour éviter la reproduction de schémas néocoloniaux. Il a souligné qu’il s’opposerait à tout rapprochement de la Russie avec l’Afrique s’il reproduit les erreurs du passé.

Boycott du meeting à Ouagadougou

Le meeting prévu par Kemi Seba ce samedi à Ouagadougou a été boycotté par les jeunes burkinabés. La salle de réunion est restée presque vide, décevant les fans présents. Certains jeunes estiment que les discours panafricains sont loin de la réalité du terrain, critiquant le manque de perspectives offertes par les dirigeants et mettant en avant les défis migratoires vers l’Europe.

  • Les jeunes burkinabés déplorent le manque d’opportunités offertes par les dirigeants locaux.
  • Ils appellent à des actions concrètes pour retenir la jeunesse au pays.
  • Les attentes principales portent sur le développement de l’agriculture, la lutte contre la corruption et l’élimination du favoritisme dans les institutions étatiques.

Les jeunes souhaitent que le gouvernement s’engage dans des programmes visant à retenir les citoyens, à offrir des perspectives d’avenir et à lutter contre les causes profondes de l’émigration massive des jeunes vers d’autres pays.

Partager l'article :