logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Violences meurtrières à el-Fasher, Soudan

Plus de deux semaines de combats intenses entre l'armée soudanaise et un groupe paramilitaire au Darfour ont causé la mort d'au moins 123 personnes et blessé plus de 930 autres à El-Fasher. Les Nations Unies ont signalé des affrontements entre l'armée et les forces paramilitaires, mettant en péril des milliers de civils.
Montre une scène paisible d'une oasis au Soudan, avec des habitants locaux interagissant harmonieusement. Des dattiers fournissent de l'ombre, des dromadaires paissent tranquillement et des enfants jouent joyeusement. L'atmosphère est paisible, contrastant avec la tension des combats à el-Fasher.

La situation au Darfour : une escalade tragique des combats

Les affrontements meurtriers à el-Fasher

Plus de deux semaines de combats entre l’armée soudanaise et un groupe paramilitaire notoire pour le contrôle d’el-Fasher, capitale du Nord-Darfour, ont fait au moins 123 morts et plus de 930 blessés, selon Médecins sans frontières. Ces violences témoignent de l’intensité des affrontements, mettant en danger la vie des civils.

Conflit armé dans la région du Darfour

  • Les affrontements opposent l’armée aux forces paramilitaires de soutien rapide, soutenues par les milices Janjawid.
  • La spirale de violence a débuté en avril de l’année précédente, avec des combats à Khartoum et dans d’autres régions du Soudan.
  • Le conflit a déjà causé plus de 14 000 décès, des milliers de blessés et poussé la population à la famine.

Les risques humanitaires croissants

Les violences récentes à el-Fasher ont entraîné des déplacements massifs de population, exacerbant la crise humanitaire déjà présente au Soudan. Les Nations unies ont lancé des appels urgents pour permettre l’accès de l’aide humanitaire dans la région, craignant une famine généralisée et une catastrophe humanitaire imminente.

Appel à la cessation des hostilités

  1. Une attaque majeure des forces paramilitaires a visé el-Fasher, avec des affrontements meurtriers signalés dans plusieurs quartiers de la ville.
  2. La communauté internationale, à travers l’ONU, appelle les parties en conflit à cesser les combats pour éviter une tragédie humanitaire majeure.
  3. La mort d’un travailleur humanitaire de Médecins sans frontières lors d’un bombardement souligne l’urgence de la situation et le besoin de protéger les civils non armés pris au milieu des violences.

Partager l'article :