logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un Américain impliqué dans le coup d’État en RDC en vacances en Afrique

La famille de Tyler Thompson, un Américain impliqué dans une tentative de coup d'État en RDC, affirme qu'il était en vacances et non impliqué politiquement. Des détails sur l'incident, où six personnes ont été tuées, impliquant Thompson, deux autres Américains et un chef exilé. L'armée congolaise a abattu le chef présumé.
Un homme américain est accusé d'être impliqué dans un coup d'État en RDC alors qu'il était censé être en vacances en Afrique, selon sa famille. Réalise une illustration mettant en scène un homme d'affaires américain dans un paysage africain contrastant vacances et implication politique. L'image doit refléter le contraste entre son apparence détendue de touriste et des éléments subtils évoquant des tensions politiques.

Une tentative de coup d’État avortée en République démocratique du Congo (RDC) impliquant des ressortissants américains a suscité l’émoi et l’incompréhension. La famille de l’un des Américains, Tyler Thompson, a nié toute implication politique de sa part et exprimé sa consternation face à la situation.

La version de la famille de Tyler Thompson

La belle-mère de Tyler Thompson, Miranda Thompson, a affirmé que ce dernier n’était pas en Afrique pour des activités politiques, mais pour des vacances avec des amis de la famille. Elle a déclaré sur les réseaux sociaux que son fils adoptif n’avait aucun lien avec l’activisme politique et qu’ils étaient perplexes quant à sa participation présumée à la tentative de coup d’État en RDC.

Les détails de l’affaire

  • Aux premières heures du dimanche, l’armée congolaise a rapporté une tentative avortée de renversement du gouvernement de Kinshasa, impliquant Tyler Thompson, Benjamin Reuben Zalman-Polun, condamné pour trafic de marijuana, et Marcel, le fils de Christian Malanga, exilé.
  • Christian Malanga, chef présumé du coup d’État, a été abattu lors de l’intervention des forces de sécurité congolaises, qui ont également arrêté le fils de Malanga, Marcel.
  • Au total, six personnes ont perdu la vie lors de l’attaque du palais présidentiel et de la résidence d’un proche du président Félix Tshisekedi.

Réactions et enquête

  1. Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a condamné l’attaque et offert l’aide des États-Unis dans l’enquête lors d’un appel avec le président Tshisekedi de la RDC.
  2. L’ambassade des États-Unis en RDC attend des preuves de la nationalité des personnes arrêtées avant de pouvoir leur fournir une assistance consulaire.
  3. Le gouvernement congolais n’a pas fixé de date pour la comparution des suspects devant le tribunal.

La situation demeure complexe et suscite des interrogations quant à la véritable implication des ressortissants américains dans cette tentative de coup d’État en RDC. L’enquête en cours devra éclaircir les circonstances entourant cet événement tragique.

Partager l'article :