logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Surpêche menace perches du Nil sur lac Victoria Kenya

Au Kenya, la forte demande asiatique pour les perches du Nil kényanes entraîne une diminution des stocks de poissons dans le lac Victoria. Les organes vitaux de ce poisson d'eau douce sont prisés pour leurs propriétés antivieillissement, conduisant à une surpêche et menaçant les moyens de subsistance des pêcheurs locaux.
Illustration HD montrant un pêcheur kenyan traditionnel sur le lac Victoria, entouré de perches du Nil. Le pêcheur utilise des techniques durables, contrastant avec d'autres qui pratiquent la surpêche. Le coucher de soleil se reflète sur l'eau calme, mettant en valeur l'importance de préserver les ressources naturelles.

Au Kenya, les stocks de poissons du lac Victoria sont en déclin en raison de la forte demande asiatique, ce qui soulève des préoccupations quant à l’avenir de la pêche locale.

Impact de la forte demande asiatique sur la pêche

Les marchés d’Asie exercent une pression croissante sur les pêcheurs kényans, en particulier pour la perche du Nil, une espèce prisée pour ses propriétés antivieillissement. Cette demande entraîne une exploitation intense de ces poissons d’eau douce, réduisant ainsi les stocks et affectant les moyens de subsistance des communautés locales.

Diminution des populations de perches du Nil

  • Autrefois abondante, la perche du Nil se raréfie au lac Victoria. Les pêcheurs constatent une baisse significative des prises, passant parfois d’une abondance à seulement quelques poissons capturés par jour.
  • La surpêche conduit à une situation où même des perches du Nil mortes et non comestibles sont valorisées pour leurs organes, tels que la mâchoire, devenant aussi précieuse que l’or sur certains marchés locaux.

Conséquences de la surpêche sur l’écosystème

  1. Les méthodes de pêche clandestines ciblant les poissons reproducteurs et juvéniles compromettent la régénération des populations de perches du Nil dans le lac Victoria.
  2. La disparition des gros poissons au profit des plus petits perturbe l’équilibre naturel de l’écosystème aquatique, mettant en péril la viabilité à long terme de la pêche dans la région.

Face à cette situation, des voix s’élèvent en faveur d’une surveillance accrue des ressources halieutiques, de la promotion de pratiques de pêche durables et de la diversification des produits dérivés de la perche du Nil pour assurer la durabilité des communautés de pêcheurs locales et la préservation des populations de poissons à l’avenir.

Partager l'article :