logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Substances radioactives pour stopper braconnage de rhinocéros

Des chercheurs sud-africains ont mené une recherche en injectant des substances radioactives dans les cornes de rhinocéros pour lutter contre le braconnage. Ce projet vise à utiliser des détecteurs de radiations aux frontières pour aider à arrêter les trafiquants.
Un braconnier utilisant des substances radioactives pour protéger les rhinocéros. Une scène nocturne dans la savane, où un braconnier lance un liquide lumineux sur des braconniers potentiels s'approchant des rhinocéros, les transformant en statues lumineuses. Les rhinocéros dorment paisiblement, entourés d'une lueur protectrice. La lune brillante éclaire la scène.

Des chercheurs sud-africains ont mené une étude innovante en injectant des substances radioactives dans les cornes de rhinocéros pour lutter contre le braconnage. Cette méthode vise à utiliser la détection de radiations pour arrêter les braconniers et les trafiquants.

Technologie radioactive pour protéger les rhinocéros

La recherche, conduite par des vétérinaires et des experts nucléaires, consiste à tranquilliser les rhinocéros, percer un trou dans leur corne et y insérer des isotopes radioactifs. Les essais ont été réalisés sur 20 rhinocéros vivants par des chercheurs de l’université de Witwatersrand, en Afrique du Sud. Cette approche novatrice vise à étendre sa portée pour protéger d’autres espèces menacées par le braconnage, comme les éléphants et les pangolins.

  1. Les chiffres alarmants sur le déclin des rhinocéros
  2. La population de rhinocéros a considérablement diminué, passant de 500 000 au début du XXe siècle à seulement 27 000 aujourd’hui, en raison de la forte demande de cornes sur le marché noir. L’Afrique du Sud, qui abrite la plus grande population de rhinocéros avec environ 16 000 individus, est confrontée à une situation critique, avec plus de 500 rhinocéros tués chaque année par des braconniers.

Controverse et obstacles éthiques

Alors que certains soutiennent cette initiative, des critiques soulèvent des inquiétudes quant à son efficacité. Pelham Jones, président de la Private Rhino Owners Association, remet en question l’efficacité de cette méthode en affirmant que les braconniers ont trouvé d’autres moyens de contourner les contrôles. Malgré ces réserves, le professeur Nithaya Chetty assure que le dosage de radioactivité utilisé a été minutieusement testé pour minimiser tout impact négatif sur les animaux.

  • Impact de la pandémie sur le braconnage
  • La pandémie de Covid-19 a entraîné une baisse notable du braconnage de rhinocéros en 2020, mais les chiffres ont augmenté avec l’assouplissement des restrictions. Les chercheurs estiment que des mesures novatrices sont nécessaires pour endiguer ce fléau.

En conclusion, la lutte contre le braconnage est un enjeu crucial pour la préservation de la faune sauvage en Afrique du Sud. Les avancées technologiques, telles que l’utilisation de substances radioactives, ouvrent de nouvelles perspectives dans la protection des espèces menacées. À l’heure où la menace sur la biodiversité s’intensifie, l’innovation et la collaboration entre scientifiques, autorités et défenseurs de l’environnement semblent être la clé pour assurer un avenir durable à ces animaux emblématiques.

Partager l'article :