logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Situation alarmante au Soudan: l’alerte du HCR

En un peu plus d'un an, le conflit au Soudan a engendré la disparition de plus de 14 000 personnes et des millions de déplacés.
Une illustration HD montrant un paysage soudanais aride avec des réfugiés fuyant des conflits armés, des tentes de secours dispersées et des membres du HCR apportant de l'aide.

Depuis plus d’un an, le Soudan est plongé dans un conflit meurtrier qui a entraîné la disparition de plus de 14 000 personnes et forcé des millions d’autres à fuir. La situation reste alarmante et exige une attention internationale soutenue.

L’appel urgent du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

En visitant un centre de réfugiés, Filippo Grandi a lancé un cri d’alarme à la communauté internationale pour ne pas oublier le conflit au Soudan. Il souligne l’importance de porter une attention particulière aux réfugiés soudanais ainsi qu’aux pays voisins, tels que le Tchad, la République centrafricaine, le Sud-Soudan, l’Éthiopie et l’Égypte, qui accueillent généreusement des personnes fuyant les violences.

  • Le Haut-Commissaire appelle à la solidarité mondiale face à la crise humanitaire au Soudan et dans la région.
  • Il met en lumière les défis auxquels font face les pays voisins, confrontés à l’afflux massif de réfugiés dans un contexte régional déjà fragile.

Une situation d’urgence humanitaire

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) tire la sonnette d’alarme sur l’urgence de la situation au Soudan. Plus de 7,5 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur foyer, cherchant désespérément la sécurité tant à l’intérieur du pays que dans les nations avoisinantes.

  1. La violence persistante aggrave la crise humanitaire, poussant davantage de civils à fuir les affrontements.
  2. Les conditions de vie des déplacés et réfugiés sont précaires, avec des besoins humanitaires cruciaux à satisfaire en termes de nourriture, d’abris et de soins de santé.

Le dernier épisode de conflit au Soudan, démarré le 15 avril 2023, met en lumière les tensions croissantes entre les factions militaires qui ont dégénéré en affrontements armés à Khartoum et dans d’autres régions du pays. Cette escalade de la violence aggrave la souffrance des populations déjà fragilisées par des années de troubles et de déplacements forcés.

Partager l'article :