logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sauvetage de migrants perturbé par des bandits armés

Des hommes armés attaquent un bateau de migrants au large des côtes libyennes, provoquant la panique parmi les passagers. SOS Méditerranée intervient pour secourir les 93 personnes à bord, dénonçant l'absence d'engagement des gouvernements. Avec l'été, les départs de migrants augmentent, malgré les risques mortels de la route en Méditerranée centrale.
Un groupe de migrants désespérés se serre les uns contre les autres sur un vieux bateau en pleine mer, les vagues agitées menaçant de les engloutir. Sur un radeau voisin, des bandits armés surgissent, perturbant leur déjà dangereux voyage. Des silhouettes menaçantes armées de fusils contrastent avec la peur et l'espoir visibles sur les visages des migrants. Le ciel tumultueux renforce l'atmosphère de tension et de désespoir.

Une attaque contre des migrants au large des côtes libyennes a été capturée sur vidéo par l’organisation humanitaire SOS Méditerranée, révélant la violence dont sont victimes les personnes en quête d’un avenir meilleur.

Des assaillants provoquent la panique en mer

Des hommes armés ont pris pour cible une petite embarcation en bois transportant des migrants, déclenchant la panique à bord. Les images témoignent de la terreur vécue par les naufragés lors de cette attaque choquante.

  • Les assaillants, arrivés à bord de deux canots pneumatiques non identifiés, ont semé la terreur parmi les personnes vulnérables se trouvant sur le bateau de fortune.
  • Les sauveteurs de SOS Méditerranée sont intervenus rapidement pour secourir les migrants en détresse, parmi lesquels une personne a souffert d’hypothermie et de détresse émotionnelle.

Une route migratoire périlleuse en Méditerranée centrale

La Méditerranée centrale reste l’une des voies migratoires les plus dangereuses au monde, malgré les risques encourus par les personnes en quête d’une vie meilleure. La situation est exacerbée par le manque d’implication des gouvernements et l’absence de navires de sauvetage déployés dans la région.

  1. Les départs de migrants depuis l’Afrique augmentent à l’approche de l’été, saison propice à la traversée en raison des conditions de navigation favorables.
  2. En 2024, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a tragiquement enregistré la mort de 884 migrants en mer, dont 48 enfants, mettant en lumière la gravité de la situation en Méditerranée centrale.

Cette escalade de violence envers les migrants et les équipes humanitaires souligne l’urgence d’une action internationale coordonnée pour protéger les vies en mer.

Partager l'article :