logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Report du déploiement de policiers kényans en Haïti

Une équipe de policiers kenyans rentrant d'une mission de reconnaissance en Haïti préconise un report du déploiement de la force anti-gangs. Le président William Ruto confirme le retard de trois semaines pour des raisons logistiques, soulignant que la base d'opération n'est achevée qu'à 70%.
Illustration HD d'un croisement animé entre la culture kényane et haïtienne : un groupe de policiers kényans attend patiemment à l'aéroport, entouré de symboles des deux pays. Des drapeaux colorés flottent au-dessus d'eux, tandis que des éléments typiques des deux nations se fondent harmonieusement dans le décor. L'atmosphère est à la fois festive et professionnelle, reflétant l'attente temporaire due à des contraintes logistiques.

Une équipe de policiers kenyans est rentrée au Kenya après avoir recommandé un report du déploiement de la force multinationale anti-gangs en Haïti. Le président kényan William Ruto a confirmé ce retard de trois semaines pour des raisons logistiques.

Situation logistique à l’origine du report

La mission de reconnaissance menée en Haïti par les policiers kenyans a permis de mettre en lumière plusieurs obstacles pratiques qui retardent le déploiement de la force multinationale. Selon un haut fonctionnaire kényan, la base d’opération n’est achevée qu’à 70 %, et des besoins cruciaux tels que des entrepôts sécurisés pour l’armurerie et des véhicules doivent être comblés avant de pouvoir effectuer le déploiement des 200 premiers policiers kenyans.

  • La base d’opération est incomplète à 70 %
  • Besoin d’entrepôts sécurisés pour l’armurerie et de véhicules

Participation financière et support des États-Unis

Les États-Unis se sont engagés à soutenir financièrement cette force multinationale en contribuant à hauteur de 300 millions de dollars. Cette force inclura 1 000 policiers kenyans aux côtés d’effectifs provenant d’autres pays tels que la Jamaïque, les Bahamas, Antigua-et-Barbuda, entre autres.

  1. Participation des États-Unis à hauteur de 300 millions de dollars
  2. Composition de la force multinationale incluant divers pays

Depuis de nombreuses décennies, Haïti est confronté à des défis majeurs tels que la pauvreté, l’instabilité politique et les catastrophes naturelles, exacerbant ainsi la présence et l’activité des gangs dans le pays.

Vendredi dernier, la Maison Blanche a exprimé ses condoléances suite à l’attaque de gangs ayant entraîné le décès de trois individus, dont un couple de missionnaires américains.

Partager l'article :