logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rencontre entre policiers kényans et PM Conille à Haïti

Cette semaine, des centaines de policiers kényans sont arrivés en Haïti pour une mission visant à rétablir la sécurité. Avant leur déploiement, ils ont rencontré le Premier ministre haïtien. Cette intervention étrangère vise à lutter contre la violence des gangs dans le pays.
Une illustration HD représentant un groupe de policiers kényans en uniforme en train de rencontrer le premier ministre haïtien Garry Conille. Les policiers sont respectueusement en train de discuter avec Conille, qui écoute attentivement. Le cadre est un bureau officiel avec des drapeaux des deux pays en arrière-plan, évoquant une atmosphère de dialogue et de collaboration internationale.

La mission internationale de maintien de la sécurité en Haïti a attiré l’attention cette semaine avec l’arrivée de centaines de policiers kényans. Avant de prendre leurs fonctions sur le terrain, ces agents ont eu une rencontre cruciale avec le Premier ministre haïtien Garry Conille.

Anticipation et appréhension en Haïti

Haïti accueille pour la quatrième fois dans son histoire une intervention étrangère majeure pour lutter contre la violence des gangs qui sévit dans le pays. Cependant, des craintes persistent, notamment en raison des précédentes interventions qui ont connu des aspects controversés. La mission de maintien de la paix des Nations unies de 2004 à 2017 a été éclaboussée par des allégations d’agressions sexuelles et la propagation du choléra, responsable de la mort de milliers de personnes.

Réputation et controverses autour de la police kényane

La police kényane elle-même est sujette à des critiques et des accusations depuis un certain temps, en particulier pour des cas présumés d’abus, y compris des exécutions extrajudiciaires. Récemment, lors de manifestations, elle a été accusée d’avoir fait feu sur des manifestants ayant pris d’assaut le Parlement à Nairobi.

  • Un contingent initial de 400 policiers kényans a débarqué à Port-au-Prince en début de semaine.
  • Ils seront ensuite rejoints par des unités provenant des Bahamas, du Bangladesh, de la Barbade, du Bénin, du Tchad et de la Jamaïque, formant ainsi une équipe totale de 2 500 personnels.

Implications et enjeux de la mission

La présence de forces de sécurité étrangères en Haïti soulève des interrogations sur l’efficacité de cette démarche pour rétablir durablement la sécurité dans le pays. Il est essentiel que les autorités haïtiennes et les forces internationales travaillent de concert pour éviter les écueils rencontrés par le passé et garantir une transition pacifique et sécurisée.

  1. La coopération entre les forces de police locales et les contingents internationaux sera cruciale pour assurer la réussite de la mission.
  2. La transparence et la responsabilité devront être au cœur des actions des différents acteurs impliqués pour regagner la confiance de la population haïtienne.
  3. Les leçons des précédentes interventions étrangères doivent servir de guide pour orienter au mieux les efforts actuels et éviter les erreurs passées.

Partager l'article :