logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Promesses de campagne du président sortant en Mauritanie

À la veille de l'élection présidentielle en Mauritanie, 1,94 million d'électeurs sont prêts à choisir entre les sept candidats en lice. Le président sortant, Mohamed Ould Ghazouani, favori pour un second mandat, met en avant ses réalisations socio-économiques et sécuritaires.
Un président souriant, entouré de drapeaux nationaux, fait des gestes de promesse avec des pouces levés, des symboles de progrès (comme des échelles, des livres) et des citoyens divers en arrière-plan, symbolisant l'unité et l'espoir.

L’élection présidentielle en Mauritanie approche à grands pas, suscitant l’attention de près de 1,94 million d’électeurs appelés à choisir parmi sept candidats en lice. Parmi eux, le président sortant Mohamed Ould Ghazouani, favori de cette course à la magistrature suprême.

Les enjeux de l’élection

  • Les promesses de Mohamed Ould Ghazouani : Le président sortant met en avant sa vision pour une croissance économique accrue, une lutte acharnée contre l’extrémisme et la mise en œuvre de programmes sociaux pour combattre la pauvreté.
  • La défense du bilan présidentiel : Ould Ghazouani vantent les réalisations de son premier mandat, notamment l’amélioration des conditions de vie à travers des projets de développement socio-économique.

Les déclarations des porte-paroles

Selon Aïssata Lam, porte-parole du président Ghazouani, les grands projets de développement socio-économique ont contribué à réduire les risques de radicalisation et de criminalité en Mauritanie. Elle mentionne l’augmentation des pensions de retraite, l’assistance sociale pour plus de 1,5 million de Mauritaniens et la mise en place d’une assurance maladie pour plus de 100 000 familles.

Le contraste avec l’opposition

  1. Les critiques de Biram Dah Abeid : Figure de l’opposition et militant anti-esclavagiste, Abeid dénonce vigoureusement le président sortant, pointant du doigt la corruption, la dilapidation des fonds publics et la répression des populations sous le règne de Ghazouani.

La campagne électorale, lancée le 14 juin dernier, a pris fin le jeudi 27 juin 2024, ouvrant ainsi la voie à une journée cruciale pour l’avenir politique de la Mauritanie. Les électeurs auront la lourde tâche de décider si Mohamed Ould Ghazouani mérite un second mandat à la présidence du pays.

Partager l'article :