logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Projet vaccinal en Afrique : Macron s’engage

La France lance un projet d'un milliard de dollars pour contribuer à la production de vaccins en Afrique, en réponse aux inégalités constatées lors de la pandémie de coronavirus. Des dirigeants africains, le chancelier allemand et la première dame américaine soutiennent cette initiative visant à renforcer la fabrication de vaccins sur le continent.
Une illustration HD représentant un vaccin symbolique se répandant sur une carte de l'Afrique, avec des éléments culturels africains intégrés dans le design.

La France s’engage à soutenir la production de vaccins en Afrique, un projet annoncé par le président Emmanuel Macron lors du forum mondial de la vaccination à Paris. Cette initiative vise à combler les disparités d’accès aux vaccins révélées par la crise du coronavirus, une démarche saluée par plusieurs leaders africains et soutenue par des partenaires internationaux.

Un milliard de dollars pour l’Accélérateur africain de fabrication de vaccins

L’Accélérateur africain de fabrication de vaccins (AVMA) a été lancé pour offrir des incitations financières aux fabricants de vaccins, dans le but d’accélérer le déploiement des vaccins en Afrique. Cette initiative, dotée d’un budget d’un milliard de dollars, vise à pallier les inégalités criantes en matière d’accès aux outils de traitement et aux vaccins contre la COVID-19. Le chancelier allemand Olaf Scholz et la première dame des États-Unis Jill Biden ont exprimé leur soutien par le biais de messages vidéo lors de cet événement historique.

Renforcement de la préparation aux pandémies en Afrique

La pandémie de coronavirus a mis en lumière les lacunes en matière de préparation et de réponse aux pandémies en Afrique. Avant le lancement de l’AVMA, l’Afrique du Sud était le seul pays du continent capable de produire des vaccins. Face à cette situation, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres organisations s’engagent à renforcer la préparation de l’Afrique face aux futures pandémies, une démarche jugée cruciale par de nombreux experts de la santé.

  • L’Afrique privée d’accès aux outils de traitement contre la COVID-19
  • Objectif de stimuler la base manufacturière de l’Afrique
  • Appui financier à Gavi pour fournir des vaccins aux pays en développement
  • Exploration du transfert de technologie et la création d’une agence africaine des médicaments

Le soutien financier de Gavi, l’Alliance du vaccin, contribuera à hauteur d’un milliard de dollars au cours des dix prochaines années pour renforcer la base manufacturière en Afrique. Cette initiative vise également à améliorer les marchés mondiaux des vaccins et à renforcer la préparation face aux pandémies telles que le paludisme, la tuberculose et le VIH, en plus du COVID-19.

  1. Injection de fonds dans les fabricants africains pour réduire les prix des vaccins
  2. Encouragement des investissements en amont dans le secteur pharmaceutique africain
  3. Résolution des obstacles réglementaires pour faciliter la production et la distribution des vaccins

Ce projet novateur explorera des pistes telles que le transfert de technologie, souvent entravé par des désaccords avec certains pays occidentaux, et la mise en place éventuelle d’une agence africaine des médicaments pour harmoniser les normes réglementaires. Ces mesures visent à renforcer l’autonomie de l’Afrique dans la production et l’accès aux vaccins, constituants essentiels pour faire face aux défis sanitaires du continent.

Partager l'article :