logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Présidentielle Mauritanie : Ghazouani en tête, contestation d’Abeid.

Lors du dépouillement de 90% des votes exprimés, le président mauritanien sortant, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, obtient plus de 55% des voix. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) continue de publier les résultats de l'élection présidentielle bureau par bureau. Le taux de participation avoisine les 55%.
Une illustration HD représentant Biram Dah Abeid, le militant anti-esclavagiste, debout avec détermination, entouré de symboles de transparence électorale. Abeid semble confiant mais déterminé, mettant en avant son engagement pour des élections libres et équitables malgré les tensions politiques. Utilise des couleurs vives pour souligner son message d'espoir et de résistance pacifique.

Après le dépouillement d’environ 90% des suffrages exprimés, le président mauritanien sortant, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, est en tête avec plus de 55% des voix, selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Les résultats de l’élection présidentielle en Mauritanie

La Ceni a publié les résultats bureau par bureau de l’élection qui s’est déroulée la veille. Le taux de participation s’élève à environ 55%. Le président sortant, âgé de 67 ans, a souligné que seul l’organe électoral est habilité à publier les résultats définitifs provisoires, attendus d’ici lundi soir.

Stabilité et enjeux de la campagne électorale

  • Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a mis en avant son rôle de garant de la stabilité en Mauritanie, un pays qui n’a pas subi d’attaque jihadiste depuis 2011, contrairement à ses voisins du Sahel comme le Mali.

Contestation des résultats par les opposants

  • Le principal opposant, Biram Dah Abeid, arrive en deuxième position avec environ 22% des voix. Il refuse de reconnaître les résultats publiés par la CENI, les accusant d’être biaisés en faveur du pouvoir en place.
  • Il prévoit des actions de protestation pacifiques et appelle l’armée ainsi que les forces de l’ordre à ne pas soutenir le régime en cas de contestation.
  • Quant à Hamadi Ould Sidi El Mokhtar, le candidat islamiste de Tawassoul, il se classe troisième avec environ 13% des suffrages et reste vigilant quant à d’éventuelles irrégularités, tout en invitant ses partisans à préserver l’ordre public.

Ces résultats préliminaires sont susceptibles d’évoluer jusqu’à la proclamation officielle de la Ceni. La situation post-électorale en Mauritanie reste donc sous haute tension en raison des divergences des principaux candidats par rapport aux résultats annoncés.

Partager l'article :