logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Président Ruto prêt au dialogue suite manifestations au Kenya

Le président kényan William Ruto se dit prêt à dialoguer avec la jeunesse en colère contre la hausse des impôts. Des milliers de jeunes se sont rassemblés pour protester contre le projet de loi de finances publiques au Kenya. Ils accusent le gouvernement de ne pas tenir sa promesse de réduire le coût de la vie.
Dans une scène paisible et inclusive, imaginez le président Ruto du Kenya engagé dans un dialogue ouvert et constructif avec un groupe diversifié de manifestants pacifiques. Des symboles de paix et d'unité tels que des colombes ou des branches d'olivier pourraient être intégrés subtilement dans l'arrière-plan, renforçant ainsi le message de résolution pacifique des conflits. Soyez attentif à représenter des expressions faciales calmes et des gestes de communication bienveillants pour souligner l'atmosphère de discussion respectueuse.

Le président kényan William Ruto se dit prêt à dialoguer avec la jeunesse en colère contre la hausse des impôts.

Protestations contre la hausse des impôts au Kenya

Pendant près d’une semaine, des milliers de jeunes se sont rassemblés dans tout le pays pour protester contre le projet de loi de finances publiques au Kenya. Ces manifestants affirment que le gouvernement est revenu sur sa promesse de réduire le coût de la vie. L’administration de William Ruto a pour sa part défendu son projet de nouvelles taxes, les jugeant nécessaires pour relancer une économie lourdement endettée, le pays ayant enregistré en mai un taux d’inflation de 5.1% sur un an.

La propagation des protestations

  • La contestation a débuté sur les réseaux sociaux le mardi 18 juin à Nairobi avant de se diffuser dans tout le pays, principalement animée par la jeunesse kényane.
  • Les manifestations ont été relayées sur les plateformes en ligne, attirant davantage de participants.
  • Un leader des protestations a exigé que le président Ruto réponde publiquement à leurs revendications pour entamer un dialogue constructif.

Répression des manifestations et appel à la grève

Un appel national à la grève a été lancé pour le 25 juin, alors que les manifestations se sont déroulées tout au long de la semaine dans un climat majoritairement pacifique. Cependant, cinq organisations, dont Amnesty International, ont dénoncé une répression violente menée par la police anti-émeute. Selon leur déclaration commune, plus d’une centaine de manifestants ont été arrêtés, et deux personnes sont décédées des suites de leurs blessures à l’hôpital de Nairobi.

Partager l'article :