logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Président malgache inaugure 1er tronçon de téléphérique

Le président de la République malgache a inauguré le premier tronçon du téléphérique à Antananarivo. Ce nouveau moyen de transport, capable de transporter jusqu'à 75 000 passagers par jour, vise à réduire les embouteillages dans la capitale malgache. Malgré les critiques sur le coût du projet, le président défend cette initiative comme un moyen de développement pour le pays.
Un président malgache souriant, entouré de dignitaires locaux, coupe un ruban rouge pour inaugurer le premier tronçon d'un téléphérique moderne. La cabine du téléphérique est décorée aux couleurs nationales de Madagascar, se fondant harmonieusement dans le paysage pittoresque de collines verdoyantes et de maisons traditionnelles en terre cuite. Des habitants locaux, certains en costumes traditionnels, observent avec admiration alors que le téléphérique s'élance doucement vers le sommet de la montagne, symbolisant un nouveau chapitre tourné vers l'avenir pour cette communauté.

Le président de la République malgache, tout sourire, a inauguré le premier tronçon du téléphérique à Antananarivo. Ce nouveau moyen de transport, capable de transporter jusqu’à 75 000 passagers par jour, vise à réduire les embouteillages dans la capitale malgache, qui compte aujourd’hui plus de 3 millions d’habitants.

Impact environnemental et urbain

Le Secrétaire d’État chargé des nouvelles villes et de l’habitat, Gérard Andriamanohiso, considère ce téléphérique comme un progrès conséquent pour l’environnement et les populations. Il souligne que la réduction de 75 000 passagers quotidiens en bus et de 2000 voitures sur la route de Tana conduira à des économies significatives en termes d’émissions de carbone.

Réalisateurs et mesures de sécurité

  • Deux entreprises françaises ont mené à bien ce projet de 12 km, avec un point culminant à plus de 50 mètres.
  • Des tests de sécurité rigoureux ont été effectués préalablement à l’ouverture au public. Les cabines ont été soumises à des tests de charge en utilisant des bidons d’eau et divers capteurs ont été installés pour prévenir tout incident.

Accessibilité et tarification

  • Le coût du ticket est de 4000 ariary, soit environ 80 centimes d’euros, ce qui le rend inaccessible pour une grande partie de la population malgache.
  • Malgré son potentiel d’amélioration des déplacements, des voix se lèvent pour critiquer le prix du billet et souligner les priorités sociales non adressées.

Financement et défense du projet

  • Le président Andry Rajoelina soutient ardemment ce projet, financé à hauteur de plus de 150 millions d’euros par des prêts français et BPI France. Il affirme que le développement du pays nécessite des choix audacieux.
  • Le téléphérique, initialement destiné à la classe moyenne et aux touristes, prévoit une tarification sociale pour les étudiants et les retraités, mais sa pleine accessibilité pour la population est attendue pour 2025.

Partager l'article :