logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Présence de militaires rwandais au Nord-Kivu, enquête internationale

Le 28 mai 2024, Forbidden Stories a révélé l'enquête "Rwanda Classified" dévoilant la présence de militaires rwandais dans le Nord-Kivu en RDC. Des preuves montrent l'implication du Rwanda dans les conflits locaux, malgré les dénégations de Paul Kagame.
Une illustration montrant des soldats rwandais au milieu d'une zone montagneuse du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo. Les militaires portent des uniformes distinctifs et interagissent avec des habitants locaux. L'atmosphère est tendue mais non violente, reflétant la complexité de la situation géopolitique évoquée dans l'article sur la présence militaire rwandaise dans la région.

Le 28 mai 2024, le collectif de journalistes Forbidden Stories a publié une enquête explosive intitulée “Rwanda Classified”. Cette investigation, menée par 50 journalistes de 11 pays différents, met notamment en lumière la présence de militaires rwandais dans la région du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC).

**Implications du Rwanda dans les conflits à l’est de la RDC**

Un volet important de l’enquête concerne l’implication du Rwanda dans les conflits à l’est de la RDC. Depuis des décennies, le Nord-Kivu est ravagé par les attaques des groupes armés, notamment du M23. Forbidden Stories a recueilli des preuves indiquant que des journalistes, comme Samuel Baker et John Williams Ntwali, ont été pris pour cible pour leurs enquêtes sur le rôle des troupes rwandaises dans la région. Cette enquête a valu l’exil pour le premier et potentiellement la mort pour le second, décédé dans des circonstances suspectes.

  • Les enquêtes ont révélé que le M23 est largement soutenu par des militaires rwandais.
  • Des journalistes ont été menacés et attaqués pour avoir fait état de cette collusion.
  • La situation sécuritaire dans la région du Nord-Kivu demeure préoccupante malgré les dénonciations.

**Preuves accablantes : témoignages et documents trouvés sur les soldats rwandais**

Les journalistes de Forbidden Stories ont mis au jour des preuves accablantes quant à la présence des soldats rwandais en RDC. Des documents et témoignages ont renforcé leurs conclusions, malgré les démentis du gouvernement rwandais.

  1. Des testaments retrouvés sur les corps des soldats rwandais ont confirmé leur identité et grade.
  2. Des témoignages filmés de membres armés du M23 ont corroboré la présence des rwandais dans leurs rangs.
  3. Les estimations situent entre 3000 et 5000 le nombre de soldats rwandais opérant en RDC.

Malgré ces preuves, le président rwandais Paul Kagame persiste à nier toute implication de son pays dans les affaires de la RDC, alimentant ainsi les tensions politiques régionales.

**Les réactions vives de Kigali face aux accusations**

Face aux accusations portées par l’enquête de Forbidden Stories, les autorités rwandaises ont vivement réagi en dénonçant une supposée campagne médiatique visant à déstabiliser le pays. Les réponses de Kigali mettent en lumière les enjeux politiques entourant cette affaire.

  • Le gouvernement rwandais dément catégoriquement les allégations et pointe du doigt un complot visant à créer le chaos.
  • Les élections présidentielles et législatives à venir pourraient être influencées par ces révélations, selon les autorités rwandaises.
  • La réputation du Rwanda sur la scène internationale est mise à mal par ces révélations.

En conclusion, l’enquête « Rwanda Classified » de Forbidden Stories soulève des questions cruciales quant à la participation du Rwanda dans les conflits en RDC, mettant en lumière des enjeux politiques et sécuritaires majeurs dans la région du Nord-Kivu.

Partager l'article :