logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ONU approuve cessez-le-feu Israël-Hamas

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken effectue une nouvelle tournée au Moyen-Orient pour promouvoir un plan de cessez-le-feu à Gaza, soutenu par une résolution de l'ONU. Le Hamas approuve et se dit prêt à coopérer pour mettre fin au conflit.
Une illustration HD représentant un symbole de paix entre Israël et le Hamas, avec des éléments symbolisant l'ONU et les États-Unis en arrière-plan. L'image devrait évoquer la diplomatie, la résolution pacifique des conflits et l'espoir d'un avenir meilleur pour la région.

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, effectue une nouvelle tournée au Moyen-Orient pour promouvoir un plan de cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

Les détails du plan de cessez-le-feu

La huitième tournée régionale d’Antony Blinken intervient dans un contexte où le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté un projet de résolution américaine pour soutenir un plan de cessez-le-feu visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas. Ce plan, en trois étapes, comprend :

  • Un cessez-le-feu initial de six semaines
  • L’échange de certains prisonniers israéliens détenus à Gaza contre des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes

La réaction du Hamas

La résolution approuvée par le Conseil de sécurité a recueilli 14 voix en sa faveur. Le Hamas a salué cette initiative et s’est déclaré prêt à coopérer avec les médiateurs pour des négociations indirectes sur la mise en œuvre du plan. L’ambassadeur palestinien à l’ONU, Riyad Mansour, a souligné l’importance d’obtenir un cessez-le-feu immédiat pour mettre fin aux pertes humaines.

« Il incombe maintenant à Israël d’appliquer cette résolution, de mettre en place le cessez-le-feu, de procéder à l’échange de prisonniers et de le transformer en une trêve permanente », a-t-il déclaré.

Depuis le début du conflit le 7 octobre, on dénombre un total dévastateur : au moins 37 124 morts et 84 712 blessés, avec près de 80 % des bâtiments de Gaza détruits, selon les informations de l’ONU.

Partager l'article :