logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ntative de coup d’Etat en RDC : Sécurité Renforcée

La République démocratique du Congo semble maîtriser une tentative de coup d'État, selon l'armée. Des affrontements violents ont eu lieu dimanche, impliquant des étrangers et l'opposition politique. Malgré ces troubles, la vie reprend son cours à Kinshasa. Les autorités mènent des investigations pour identifier les responsables.
Une illustration HD représentant une scène apaisante mettant en valeur des symboles de paix et de sécurité, tels que des colombes volant au-dessus de gardes assurant la protection d'un bâtiment gouvernemental.

La République démocratique du Congo a récemment été le théâtre d’une tentative de coup d’État, suscitant l’inquiétude au sein de la population et de la communauté internationale.

Forces de l’ordre mobilisées

Après la tentative avortée de prise du pouvoir, les forces de l’ordre ont été rapidement déployées autour du palais de la Nation, siège de la présidence congolaise. Des affrontements violents ont éclaté, impliquant un groupe armé en tenue militaire qui n’a pas encore été identifié formellement. Plusieurs personnes, dont des étrangers, ont été appréhendées.

Situation actuelle à Kinshasa

  • La capitale congolaise, Kinshasa, retrouve progressivement un semblant de normalité après ces événements tragiques.
  • Les autorités ont lancé des investigations pour identifier les instigateurs de cette tentative de coup d’État et assurer la sécurité de la population.
  • Le général de brigade Sylvain Ekenge, porte-parole de l’armée congolaise, a assuré que la situation était sous contrôle, malgré le climat de tension qui règne dans le pays.

Ces récents troubles font suite à une crise interne au parti du président Félix Tshisekedi, déclenchée par un différend lié à l’élection du parlement initialleemnt prévue et reportée à une date ultérieure. Cette situation politique instable a alimenté les tensions et favorisé le climat propice à cette tentative de prise de pouvoir.

Des arrestations et un bilan tragique

Les forces armées congolaises ont annoncé avoir neutralisé les assaillants impliqués dans le coup d’État avorté. Plusieurs étrangers figurent parmi les personnes appréhendées. Ces événements ont causé des pertes humaines, avec trois victimes à déplorer, dont l’opposant en exil Christian Malanga présenté comme le chef des assaillants.

Les autorités congolaises restent vigilantes face à tout risque de déstabilisation supplémentaire et continuent de mener des opérations pour garantir la sécurité et l’intégrité du pays.

Partager l'article :