logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ntative de coup d’état en RDC : Chef tué par l’armée

L'armée congolaise affirme avoir tué Christian Malanga, chef de la tentative de coup d’état déjouée en RDC. Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées, dont trois Américains, suite à une attaque armée contre la présidence à Kinshasa. Christian Malanga, chef de l'opposition en exil, a été neutralisé lors de l'assaut.
Une illustration HD d'un homme politique africain vêtu d'un costume traditionnel congolais, tombant au sol après avoir été désarmé par des soldats en uniforme de l'armée. Les soldats sont entourés de foules de civils regardant la scène avec inquiétude et soulagement, représentant la fin d'une tentative de coup d'État en République démocratique du Congo.

L’armée congolaise a annoncé avoir éliminé Christian Malanga, le chef de la tentative de coup d’État déjouée récemment en République démocratique du Congo.

Une opération militaire réussie

Le contingent national a déclaré avoir mis fin à l’attaque et arrêté une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles trois citoyens américains. Une fusillade a éclaté vers 4 heures du matin à Kinshasa, où des assaillants ont pris pour cible la présidence située dans le centre-ville.

Christian Malanga, l’homme clé de l’assaut

Christian Malanga, chef de l’opposition en exil aux États-Unis, aurait dirigé l’attaque du Palais de la Nation. Il aurait été neutralisé lors de l’intervention des forces de sécurité. Malanga avait diffusé une vidéo en direct sur Facebook depuis l’intérieur du palais, entouré d’hommes armés, dans laquelle il proférait des menaces à l’encontre du président congolais, Félix Tshisekedi.

Musumari, âgé de 41 ans et ancien militaire de formation, résidait aux États-Unis, avant de se présenter aux élections législatives de 2011 en RDC sous les couleurs de l’opposition. Il était connu pour ses positions anti-Kabila et son attachement à l’époque du Zaïre.

  • L’armée congolaise a affirmé avoir mis fin à une tentative de coup d’État à Kinshasa.
  • Christian Malanga, chef de l’opposition en exil aux États-Unis, aurait été tué lors de l’assaut.
  • Des citoyens américains figurent parmi les personnes arrêtées lors de l’opération.
  • La fusillade a éclaté tôt le matin alors que des assaillants attaquaient la présidence dans la capitale.
  1. Christian Malanga avait diffusé une vidéo menaçante en direct depuis le palais présidentiel.
  2. L’homme de 41 ans, nostalgique du Zaïre, avait une longue histoire d’opposition au pouvoir en place.
  3. L’opération militaire a permis de neutraliser efficacement la tentative de coup d’État.

Ces événements soulignent la fragilité politique qui persiste en République démocratique du Congo et la persistance des tensions entre différents acteurs politiques du pays.

Partager l'article :