logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Migration antilopes menacée au Soudan du Sud

Une étude aérienne révèle la plus grande migration d'antilopes au monde au Sud-Soudan, mais met en garde contre le braconnage. Environ six millions d'antilopes ont été recensées lors de cette étude. Les autorités et organisations tentent de protéger cette migration malgré les défis du braconnage et du manque de moyens.
Une illustration HD représentant une grande migration d'antilopes au Soudan du Sud. L'image doit montrer un troupeau massif d'antilopes se déplaçant à travers une vaste plaine sous un ciel bleu clair. Des paysages africains spectaculaires entourent les antilopes, mettant en valeur l'importance de cet événement naturel menacé.

Une étude aérienne révèle la plus grande migration de mammifères terrestres au monde, menacée par le braconnage au Sud-Soudan.

La plus grande migration de mammifères terrestres au monde

La première étude aérienne complète de la faune du Sud-Soudan a révélé la présence d’environ six millions d’antilopes, représentant la plus grande migration de grands mammifères au monde. Cette migration couvre deux parcs nationaux et des zones voisines, sur une superficie d’environ 120 000 kilomètres carrés.

  • L’estimation dépasse de loin les chiffres concernant d’autres grands troupeaux migrateurs dans le monde.
  • La migration comprend quatre antilopes principales, telles que le kob à oreilles blanches.
  • Une augmentation des animaux migrateurs a été observée depuis 2010, mais une diminution « catastrophique » des espèces non migratrices est également notée.

Menaces et défis

La migration de ces animaux est menacée par le braconnage commercial, favorisé par l’accès accru des populations aux marchés et les mauvaises récoltes. Environ 30 000 animaux sont tués chaque mois, mettant en péril la faune sauvage de la région. Le gouvernement consacre moins d’un pour cent de son budget à la protection de la faune, ce qui complique la tâche des gardes forestiers pour assurer celle-ci.

  1. La construction de nouvelles routes facilite le braconnage.
  2. Des conséquences mineures pour les personnes impliquées dans cette activité illégale.
  3. Une concurrence croissante parmi les vendeurs d’animaux exacerbe le problème.

Stratégies de conservation

African Parks tente de concilier la préservation de la faune et le développement économique en collaborant avec les communautés locales. Des projets de réserves foncières gérées par ces communautés sont mis en place, tout en sensibilisant sur les pratiques durables de chasse. Cependant, le chemin vers le tourisme durable est semé d’embûches, avec des défis liés à la sécurité et au développement des infrastructures.

  1. Création de réserves foncières gérées par les communautés locales.
  2. Sensibilisation sur les pratiques durables de chasse.
  3. Obstacles au développement du tourisme durable en raison de problèmes de sécurité et d’infrastructures.

En conclusion, la protection de cette migration exceptionnelle nécessite une action concertée des autorités locales et des organisations internationales pour préserver ce patrimoine naturel unique menacé par l’activité humaine.

Partager l'article :