logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mariage Lesbienne Nigeria

Deux femmes lesbiennes, Ella Anthony et Doris Ezuruike Chinonso, ont fui le Nigeria pour rejoindre l'Italie et échapper à la persécution en raison de leur homosexualité. En Afrique subsaharienne, de nombreuses lois criminalisent les relations entre personnes du même sexe, poussant de plus en plus de membres de la communauté LGBTQ+ à chercher refuge ailleurs.
Illustration d'une scène chaleureuse mettant en vedette deux jeunes femmes nigérianes souriantes et se tenant la main avec joie et fierté. Elles se trouvent dans un décor coloré et animé, symbolisant une fin heureuse malgré les défis. L'atmosphère est celle de la célébration de l'amour et de la diversité.

Deux lesbiennes nigérianes trouvent refuge en Italie après avoir fui les persécutions liées à leur homosexualité.

Un combat contre les discriminations

Ella Anthony et Doris Ezuruike Chinonso ont vu leur vie bouleversée en raison des discriminations intolérables envers la communauté LGBTQ+ au Nigeria. Confrontées à des menaces de mort et à des violences physiques, ces deux femmes ont décidé de quitter leur pays pour trouver sécurité et liberté ailleurs.

Le piège des lois répressives

Le Nigeria, comme de nombreux pays africains, criminalise les relations entre personnes du même sexe, exposant ainsi les individus LGBTQ+ à des risques sévères allant jusqu’à la peine de mort. Face à un environnement hostile et dangereux, Ella et Doris ont pris la difficile décision de partir, laissant derrière elles leur passé tumultueux.

  • Violences familiales : Ella Anthony a subi des violences de la part de sa famille, allant jusqu’à tenter de mettre fin à ses jours pour échapper à la douleur psychologique infligée par ses proches.
  • Mariage forcé : La pression sociale et familiale pour se conformer aux normes hétérosexuelles a poussé Ella à envisager un mariage forcé, déclenchant ainsi sa fuite inévitable pour sauver sa vie et son identité.
  • Menaces de dénonciation : Les menaces de révéler leur orientation sexuelle à la police ont été un facteur déterminant dans la décision des deux femmes de quitter le Nigeria, où leur sécurité n’était plus assurée.

Une quête de liberté en Italie

À la recherche d’un endroit où elles pourraient enfin être qui elles sont sans craindre d’être persécutées pour leur identité, Ella et Doris ont trouvé refuge en Italie, un pays offrant un environnement plus accueillant pour les personnes LGBTQ+ en quête de protection.

Les défis des migrants LGBTQ+

Si l’Italie est souvent une destination prisée par les migrants fuyant la guerre et la pauvreté, elle attire également de plus en plus de personnes LGBTQ+ cherchant à échapper aux lois oppressives de leur pays d’origine. Cette tendance souligne l’importance de créer des voies légales et sécurisées pour ceux qui cherchent simplement à vivre leur vérité sans craindre pour leur vie.

  1. Crise légale mondiale : Plus de 60 pays dans le monde ont adopté des lois discriminatoires à l’encontre des personnes LGBTQ+, entraînant des situations dramatiques et forçant des individus à fuir pour survivre.
  2. Rôle des associations : Des organisations telles que Rainbow Railroad jouent un rôle crucial en aidant les personnes LGBTQ+ persécutées à trouver des moyens sûrs de quitter leur pays et de reconstruire leur vie ailleurs.
  3. Appel à la solidarité : Le combat pour les droits des LGBTQ+ ne peut être mené seul. Il nécessite une réponse internationale solidaire pour protéger les individus marginalisés et leur offrir un avenir libre de discriminations et de violences.

En conclusion, l’histoire d’Ella Anthony et Doris Ezuruike Chinonso met en lumière les défis auxquels sont confrontées de nombreuses personnes LGBTQ+ à travers le monde et souligne l’importance de l’empathie, de la tolérance et de la solidarité pour construire un avenir plus inclusif et respectueux de la diversité.

Partager l'article :