logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Manifestation au Ghana contre les coupures d’électricité

Dans les rues d'Accra, les habitants ont réclamé la fin des coupures d'électricité au Ghana, samedi. Les interruptions intempestives du courant, connues sous le nom de **Dumsor**, perturbent le pays depuis des années.
Illustration HD d'une manifestation au Ghana contre les coupures d'électricité. Des citoyens de divers horizons se rassemblent pacifiquement, brandissant des pancartes réclamant un accès 24h/24 à l'électricité. Certains portent des vêtements aux couleurs vives traditionnelles, d'autres arborent des tenues modernes. Au loin, des poteaux électriques rappellent l'enjeu central. L'ambiance est à la fois déterminée et pacifique, symbolisant la quête collective de progrès.

Les coupures d’électricité fréquentes, connues localement sous le nom de **Dumsor**, continuent de causer des perturbations majeures dans la vie des Ghanéens, en impactant économiquement et socialement le pays depuis plusieurs années. Les populations d’Accra ont exprimé leur mécontentement face à cette situation lors de manifestations récentes visant à mettre un terme à ce phénomène préjudiciable.

Origine des coupures d’électricité

La crise de Dumsor au Ghana trouve ses racines dans plusieurs facteurs complexes :

  • La réduction des niveaux d’eau du barrage d’Akosombo, principale source d’énergie hydroélectrique du pays, en raison de la sécheresse, a affecté la capacité de production énergétique.
  • L’irrégularité de l’approvisionnement en gaz en provenance du Nigeria via le gazoduc ouest-africain a également contribué aux interruptions dans la fourniture de courant.
  • Les contraintes fiscales ont entravé l’achat de carburants alternatifs comme le pétrole brut, accentuant la dépendance du pays à des sources d’énergie limitées.
  • Le manque d’entretien des infrastructures de transmission et de distribution électriques a aggravé les pertes et les pannes.

Impacts sur la vie quotidienne et l’économie

Les conséquences de Dumsor se font sentir à tous les niveaux de la société ghanéenne :

  1. Les ménages ont dû faire face à des perturbations constantes, avec des difficultés à effectuer des tâches simples quotidiennes et des contraintes sur l’éducation et la santé.
  2. Les étudiants ont été affectés par le manque de fourniture électrique, compromettant leurs études dans des conditions inadéquates.
  3. Les services de santé ont souffert de l’instabilité de l’électricité, mettant en danger la vie des patients et réduisant l’efficacité des traitements médicaux.
  4. Les petites et moyennes entreprises ont été durement touchées, beaucoup fermant leurs portes en raison des coûts élevés liés à l’utilisation de générateurs pour compenser les coupures. Cela a entraîné une baisse de la productivité et des pertes financières importantes pour le secteur privé.

En conclusion, les manifestations récentes à Accra montrent la frustration croissante de la population face à la crise persistante de Dumsor. Il est impératif pour les autorités ghanéennes d’agir de manière décisive pour trouver des solutions durables à ce problème énergétique crucial pour le développement du pays.

Partager l'article :