logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’immigration périlleuse d’Afrique subsaharienne vers l’Europe

Un nouveau rapport met en lumière les dangers des routes terrestres pour les migrants en Afrique se dirigeant vers l'Europe, avec des risques d'esclavage, de prélèvements d'organes, de viol, d'enlèvement et autres abus. Les traversées terrestres sont deux fois plus meurtrières que les voies maritimes par la Méditerranée.
Une illustration HD représentant symboliquement le voyage périlleux des migrants d'Afrique subsaharienne vers l'Europe. L'image montre un groupe de personnes traversant un désert aride, avec des vagues menaçantes à l'horizon symbolisant la traversée périlleuse de la mer Méditerranée. L'atmosphère est à la fois sombre et empreinte d'espoir, mettant en lumière les défis et les dangers de cette migration.

Les flux migratoires en Afrique vers la Méditerranée et l’Europe sont devenus de plus en plus dangereux, exposant les migrants et les réfugiés à des risques considérables. Derrière cette réalité alarmante se cachent des drames humains inacceptables qui nécessitent une attention internationale immédiate.

Augmentation des traversées terrestres périlleuses

Un récent rapport des agences des Nations unies chargées des réfugiés et des migrations ainsi que du Mixed Migration Centre souligne une hausse significative des voyages terrestres en Afrique en direction de la Méditerranée, une route désormais deux fois plus meurtrière que les traversées maritimes. Les nouveaux conflits et l’instabilité dans des pays comme le Mali, le Burkina Faso et le Soudan ont contribué à cette augmentation alarmante.

  • Les réfugiés et les migrants affrontent des dangers tels que l’esclavage, le prélèvement d’organes, le viol, l’enlèvement pour obtenir une rançon et d’autres formes d’abus sur ces itinéraires périlleux dans le Sahara.
  • Le Nigeria, la Côte d’Ivoire et la Guinée sont parmi les pays d’origine principaux des migrants, alors que les flux migratoires sont également alimentés par les conflits, la pauvreté, la répression et les impacts du changement climatique.

Risques et chiffres alarmants

Les statistiques indiquent une crise humanitaire en devenir, avec des milliers de personnes exposées à des violences physiques et à un risque de décès élevé tout au long de leur périple vers l’Europe. En effet, selon le rapport, la Méditerranée reste un itinéraire mortel avec plus de 72 000 migrants et réfugiés ayant traversé cette mer au cours du premier semestre de cette année, avec 785 personnes décédées ou portées disparues pendant cette période selon l’UNHCR.

  1. En 2020, plus de 3 100 personnes ont péri en tentant la traversée de la Méditerranée, illustrant l’ampleur du problème humanitaire
  2. Les risques de violence sexuelle, d’enlèvement et même de trafic d’organes sont en augmentation, exposant davantage les migrants à des atrocités inqualifiables
  3. Les efforts internationaux pour protéger et assister ces populations restent insuffisants, mettant en lumière des lacunes majeures dans l’aide humanitaire et la prévention des abus

Ces données alarmantes démontrent l’urgence d’une action concertée pour prévenir de nouvelles tragédies et garantir la sécurité et la protection des migrants et des réfugiés vulnérables.

Partager l'article :