logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les réfugiés sud-soudanais veulent voter en Ouganda

Au camp de réfugiés de Bidibidi, en Ouganda, des milliers de réfugiés sud-soudanais aspirent à retourner dans leur pays pour participer aux prochaines élections. Malgré les défis, certains rêvent de voter pour la première fois, espérant un changement pour leur nation ravagée par la guerre.
Une illustration représentant des réfugiés sud-soudanais dans un camp au Ouganda, exprimant leur désir de voter. Les visages empreints d'espoir et de détermination, entourés de symboles de démocratie tels que des urnes et des drapeaux nationaux. Le décor du camp de réfugiés en arrière-plan, mettant en avant la volonté de ces individus de participer activement à la vie politique malgré leur situation précaire.

Le camp de réfugiés de Bidibidi, situé dans le Nil occidental en Ouganda, est devenu le foyer de milliers de réfugiés en provenance du Sud-Soudan depuis 2016, avec l’espoir de nombreux résidents de retourner dans leur pays natal à l’approche des élections. Les inscriptions sur les listes électorales seront bientôt ouvertes, offrant ainsi la perspective d’un vote significatif pour des personnes comme Noel Amba, âgé de 18 ans et impatient de voter pour la première fois.

Le Désir de Retourner au Pays Malgré les Obstacles

Noel Amba, parmi d’autres résidents de Bidibidi, exprime le désir de participer à la vie politique de son pays d’origine malgré les défis rencontrés en tant que réfugié. Bien que les réfugiés sud-soudanais vivant dans ce camp aient atteint l’âge de voter, la loi sur l’asile les prive de ce droit dans les deux pays, Sud-Soudan et Ouganda. Néanmoins, des initiatives de sensibilisation à la démocratie ont été menées dans le camp, sans toutefois autoriser une participation directe aux élections.

Les Conséquences de la Guerre Civile au Sud-Soudan

La guerre civile dévastatrice opposant le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar au Sud-Soudan a entraîné des pertes humaines tragiques, avec près de 400 000 personnes tuées et des millions de déplacés entre 2013 et 2018. Malgré la fragilité persistante de la situation, les réfugiés en Ouganda restent convaincus de l’importance de leur vote pour influencer positivement l’avenir de leur nation d’origine.

  • Alfred WARAN, un réfugié sud-soudanais, partage son aspiration à retourner chez lui pour participer aux élections à venir, soulignant l’attachement profond des réfugiés à leur patrie malgré les circonstances.

L’Ouganda, reconnu pour son engagement envers l’accueil des réfugiés, abrite plus d’1,5 million de personnes fuyant les conflits et les persécutions. Rien qu’au cours de l’année précédente, 18 000 nouveaux réfugiés sud-soudanais ont trouvé refuge dans le pays, renforçant ainsi la nécessité d’une assistance humanitaire continue et d’une perspective de retour durable pour ceux qui aspirent à reconstruire leurs vies dans un Sud-Soudan pacifié.

Partager l'article :