logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La **police kényane** effectue sa **première patrouille à Port-au-Prince**

Des policiers kényans soutenus par l'ONU patrouillent dans les rues de la capitale haïtienne pour lutter contre la montée de la violence des gangs. Environ 580 000 personnes déplacées en raison de la violence croissante. Le déploiement de forces étrangères est salué par le Premier ministre haïtien pour aider à rétablir la sécurité.
Une illustration HD représentant des membres de la police kényane effectuant leur première patrouille dans les rues animées de Port-au-Prince, Haïti. Les policiers sont vêtus de leur uniforme distinctif et interagissent de manière respectueuse avec les habitants locaux, montrant un mélange de professionnalisme et d'empathie. Les rues sont colorées, avec des bâtiments caractéristiques de la ville en arrière-plan, reflétant l'atmosphère dynamique mais également complexe de la mission de maintien de l'ordre dans cette nouvelle région pour les officiers.

Des policiers kényans portant des gilets pare-balles et des armes automatiques ont été aperçus en train de patrouiller dans les rues de la capitale haïtienne mercredi. Le groupe, le premier contingent de policiers étrangers soutenu par l’ONU dans le pays, est arrivé en Haïti en juin, près de deux ans après que le pays en difficulté des Caraïbes ait demandé d’urgence de l’aide pour mettre fin à une flambée de violence des gangs. Les gangs criminels contrôlent actuellement environ 80 % de la capitale, Port-au-Prince. Selon un rapport récent de l’Organisation internationale pour les migrations des Nations unies, la recrudescence de la violence en Haïti a entraîné le déplacement de plus de 580 000 personnes au cours des derniers mois.

Le Premier Contingent de Policiers Étrangers à Haïti

Mercredi, le petit groupe d’officiers ne s’est pas éloigné de l’aéroport international de Port-au-Prince où ils sont basés. La patrouille a attiré la curiosité des passants, mais s’est déroulée sans confrontation avec des gangs ou des incidents. Le Premier ministre haïtien Garry Conille a déclaré mercredi au Conseil de sécurité qu’il se félicitait de la mise en œuvre de la Mission multinationale de soutien à la sécurité.

Le Déploiement des Policiers pour Lutter Contre la Violence des Gangs

  • Haïti, actuellement en crise avec une forte présence de groupes armés prenant la population en otage, accueille ce premier contingent de policiers étrangers pour renforcer les forces de l’ordre du pays.
  • Des centaines de policiers kenyans sont arrivés le 25 juin et seront rejoints par des effectifs d’autres pays, totalisant 2 500 personnes pour lutter contre les bandes criminelles armées.
  • María Isabel Salvador, chef du bureau intégré des Nations unies en Haïti, souligne l’importance de ce déploiement pour mettre fin à la violence des gangs et redonner espoir à la population haïtienne.

La violence aveugle par arme à feu s’est étendue à plusieurs régions du pays et a entravé le recrutement de nouveaux officiers de police, selon les informations transmises par les autorités locales. Ce premier contingent de policiers en Haïti représente une étape essentielle dans l’application de la résolution 2699 du Conseil de sécurité des Nations unies.

En conclusion, l’intervention des policiers étrangers, notamment des policiers kenyans, aux côtés des forces de l’ordre haïtiennes souligne la détermination internationale à soutenir Haïti dans sa lutte contre la violence des gangs et à restaurer la sécurité et la stabilité dans le pays. Ce déploiement marque un tournant crucial dans les efforts pour protéger la population haïtienne et renforcer l’autorité de l’État face aux groupes criminels qui sévissent dans le pays.

Partager l'article :