logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Grèce rejette les accusations de la BCC sur ses garde-côtes

Une enquête de la BBC accuse les garde-côtes grecs d'avoir causé la mort de migrants en mer Égée, rejetée par la Grèce. Le rapport mentionne la mort de 43 migrants entre 2020 et 2023, dont neuf auraient été jetés par-dessus bord. Le gouvernement grec réfute les allégations, soulignant le manque de preuves.
Illustration HD montrant des garde-côtes grecs bienveillants aidant des migrants en détresse en mer Méditerranée, rejetant les accusations de la BBC. Les garde-côtes sont représentés de manière professionnelle et attentionnée, tandis que les migrants semblent soulagés et reconnaissants. L'atmosphère générale de l'image est calme et empreinte d'humanité, mettant en lumière la solidarité et l'entraide en mer.

Une enquête de la BBC accuse les garde-côtes grecs d’avoir provoqué la mort de migrants en mer Égée, mais la Grèce rejette fermement ces allégations.

Accusations et Réfutations

Publiée par la BBC, une investigation pointe du doigt les garde-côtes grecs, affirmant que 43 migrants seraient décédés en mer Égée entre mai 2020 et mai 2023 après avoir été interceptés et refoulés, certains ayant même été jetés par-dessus bord. Cependant, la Grèce a vivement démenti ces accusations. Pavlos Marinakis, porte-parole du gouvernement grec, a souligné l’absence de preuves pour étayer ces allégations. Il a affirmé que chaque plainte était examinée de manière transparente et que les conclusions étaient rendues publiques.

Contestation des Faits

  • Le porte-parole du gouvernement grec a réfuté vigoureusement les allégations de la BBC, affirmant que les rapports manquaient de preuves concrètes pour étayer ces accusations. Il a rappelé que la Grèce suivait attentivement chaque rapport et enquête concernant ces incidents.
  • La Grèce a notamment contesté le témoignage d’un Camerounais affirmant avoir été embarqué par les garde-côtes grecs et jeté à la mer avec deux autres individus. Selon le porte-parole, il est injuste de porter des accusations infondées contre les garde-côtes grecs sans preuves tangibles.

Antécédents et Réactions

La Grèce a été précédemment critiquée en juin 2023 suite à un naufrage impliquant un bateau de pêche surchargé au large de ses côtes, entraînant la mort de nombreuses personnes. Des organisations de défense des migrants et des droits de l’homme ont accusé à plusieurs reprises les autorités grecques de refouler illégalement des demandeurs d’asile en mer.

Positions en Conflit

  1. Les associations de défense des migrants ont régulièrement dénoncé les pratiques des garde-côtes grecs et de la police, les accusant de renvoyer clandestinement des migrants dans les eaux territoriales turques, empêchant ainsi ces personnes de bénéficier d’une procédure d’asile équitable.
  2. Cependant, le gouvernement grec a nié catégoriquement ces allégations, insistant sur le rôle crucial de ses forces frontalières dans le sauvetage de centaines de milliers de migrants en détresse en mer, soulignant leur engagement en faveur de la sécurité maritime et de la protection des vies humaines.

Partager l'article :