logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La FAO anticipe risques d’insécurité alimentaire liés climat

En un an, El Niño a affecté entre 40 et 50 millions de personnes dans le monde. Pour anticiper et réduire ses effets, la FAO a lancé des initiatives pour garantir la sécurité alimentaire des plus vulnérables.
Un agriculteur du futur, travaillant dans une serre high-tech, surveillant des cultures de plantes résilientes à la chaleur. Des panneaux solaires brillant au loin tandis que des technologies durables entourent l'environnement. L'agriculteur consulte des données climatiques sur un écran tactile, illustrant l'innovation et l'adaptation face à la crise climatique.

Depuis l’émergence du phénomène climatique El Niño, entre 40 et 50 millions de personnes à travers le monde ont été impactées en seulement un an. Pour contrer ses effets dévastateurs, la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, a mis en place des actions préventives visant à assurer la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables.

Actions de la FAO pour contrer El Niño

La FAO a lancé divers programmes d’accompagnement et de soutien pour protéger la sécurité alimentaire des populations vulnérables touchées par El Niño. Ces initiatives incluent :

  • Distribution de semences résistantes à la sécheresse en Amérique latine et aux Caraïbes.
  • Construction de collecteurs d’eau en Amérique centrale pour faire face aux conditions de sécheresse.
  • Réparation des berges des rivières en Somalie pour protéger les terres agricoles des inondations.
  • Mise en place de programmes de protection sociale aux Philippines pour aider les agriculteurs vulnérables à anticiper les sécheresses à venir.

Impact des mesures prises

Ces actions de la FAO ont été saluées pour leur efficacité par Dunja Dujanovic, responsable des urgences et de la réadaptation au sein de l’organisation. Les études menées ont montré que ces initiatives ont permis de protéger les populations vulnérables. Toutefois, l’ampleur des défis reste considérable, et un renforcement des actions anticipatives est nécessaire pour faire face aux phénomènes climatiques en constante évolution.

Alors que El Niño laisse progressivement place à La Niña, les populations vulnérables restent exposées aux risques. En effet, ce phénomène saisonnier pourrait aggraver davantage l’insécurité alimentaire déjà présente, en provoquant des événements météorologiques extrêmes.

En conclusion, les actions préventives menées par la FAO ont eu un impact positif sur la sécurité alimentaire des populations vulnérables touchées par El Niño. Cependant, la vigilance reste de mise face à l’évolution des phénomènes climatiques et à l’impératif de renforcer continuellement les mesures d’anticipation pour protéger les communautés les plus fragiles.

Partager l'article :