logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La CPI lance des mandats contre officiels russes

La Cour pénale internationale émet des mandats d’arrêt contre Valeri Guerassimov et Sergueï Choïgou, accusés de crimes de guerre en Ukraine. Les autorités ukrainiennes saluent cette décision, tandis que la Russie la juge insignifiante, après un précédent mandat contre Vladimir Poutine.
Deux officiels russes font l'objet de mandats d'arrêt de la part de la CPI. Crée une illustration montrant des symboles de justice internationale et des silhouettes officielles non reconnaissables. L'image doit évoquer la responsabilité et la transparence, sans représentations violentes ou identifiables.

La Cour pénale internationale (CPI) a récemment émis des mandats d’arrêt contre le chef de l’armée russe, Valeri Guerassimov, et l’ancien ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. Ces deux hauts responsables sont accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité relatifs à la guerre en Ukraine.

Les Accusations Contre Valeri Guerassimov et Sergueï Choïgou

  • Les accusés sont soupçonnés d’avoir dirigé des attaques contre des biens civils en Ukraine.
  • Les accusations incluent également des dommages excessifs causés aux civils lors de ces attaques.
  • La CPI les tient responsables de crimes contre l’humanité pour leur implication présumée dans des frappes de missiles des forces armées russes sur les infrastructures électriques ukrainiennes.

Réactions Suite à l’Émission des Mandats d’Arrêt

  1. Kiev a salué rapidement cette décision de la CPI, affirmant ainsi sa quête de justice pour les victimes des conflits en Ukraine.
  2. De leur côté, les autorités russes ont minimisé l’importance de ces mandats, contestant la légitimité des décisions prises par la CPI.

Rappelons que la CPI avait précédemment émis un mandat d’arrêt contre le président russe Vladimir Poutine en mars 2023. En réaction, le gouvernement russe avait émis un mandat d’arrêt contre le procureur de la CPI, Karim Khan.

Il convient de noter que les informations rapportées dans cet article sont basées sur les communiqués officiels de la CPI et des déclarations des différentes parties impliquées dans ces affaires judiciaires internationales.

Partager l'article :