logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Cour d’Etat du Niger lève l’immunité de Bazoum

La Cour d'État au Niger a levé l'immunité présidentielle de Mohamed Bazoum, permettant à la junte militaire au pouvoir de le traduire devant les tribunaux militaires pour des accusations de haute trahison, complot et apologie du terrorisme. Ses avocats dénoncent un manque d'accès à leur client et remettent en question l'indépendance du pouvoir judiciaire.
Un portrait présidentiel de haute qualité de Bazoum se tenant devant la Cour d'État au Niger, l'air calme mais déterminé. La Cour est représentée de manière imposante et symbolique, avec des colonnes majestueuses et un drapeau national en arrière-plan. Des symboles de justice et d'autorité légale entourent la scène, renforçant le caractère officiel de la levée de son immunité présidentielle. Montrer un moment solennel mais significatif de la vie politique du pays.

La Cour d’Etat du Niger lève l’immunité présidentielle de Mohamed Bazoum : quelles implications pour l’avenir politique du pays ? Décryptage.

Des accusations de haute trahison et apologie du terrorisme

Le vendredi dernier, la Cour d’Etat du Niger a pris une décision sans précédent en levant l’immunité présidentielle de Mohamed Bazoum, l’ancien chef d’État du pays. Il est accusé de haute trahison, de complot visant à porter atteinte à la sûreté de l’État et d’apologie du terrorisme. Ces charges graves pourraient avoir des répercussions majeures sur le pays et son avenir politique.

Une justice contestée

Les avocats de Mohamed Bazoum ont dénoncé un manque de transparence et de respect des procédures judiciaires. Ils affirment n’avoir jamais pu rencontrer leur client et dénoncent une atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire au Niger. La décision de la Cour d’Etat, prise après une audience expéditive, soulève des interrogations sur l’équité du procès et le respect des droits de la défense.

Le rôle de la Cour d’Etat

La Cour d’Etat, organe judiciaire central du Niger, a été instaurée par la junte militaire qui a renversé Mohamed Bazoum en 2023. Cet appareil concentre l’ensemble du pouvoir judiciaire et joue un rôle clé dans les affaires politiques du pays.

L’histoire controversée de Mohamed Bazoum

Mohamed Bazoum, président du Niger de 2021 à 2023, a été maintenu en détention pendant 10 mois malgré les pressions internationales et les appels à sa libération. Son refus de démissionner a exacerbé les tensions politiques au sein du pays.

Les enjeux pour le Niger

Cette affaire soulève des questions cruciales sur l’avenir du Niger, notamment en ce qui concerne la stabilité politique et la démocratie. La transition vers un nouveau leadership et la gestion des suites judiciaires de l’affaire Bazoum seront scrutées attentivement par la communauté internationale.

Partager l'article :