logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Banque Centrale du Congo lutte contre la dollarisation

En République démocratique du Congo, la Banque Centrale a ordonné la reconfiguration des Terminaux de Paiement Électroniques pour n'accepter que le franc congolais. Cette mesure vise à favoriser l'usage de la monnaie nationale.
Un bureau central sobre et élégant de la Banque Centrale du Congo, mettant en avant des mesures anti-dollarisation : des billets de banque congolais en train de remplacer des dollars américains dans une balance symbolique, des graphiques illustrant la diminution de la dépendance au dollar, des cadres concentrés autour d'une table de réunion discutant de stratégies économiques innovantes.

En République démocratique du Congo (RDC), la Banque Centrale du Congo (BCC) a récemment pris une mesure importante visant à promouvoir l’utilisation du franc congolais dans les transactions financières.

Stimuler l’utilisation du franc congolais

La BCC a ordonné aux établissements de crédit et aux sociétés financières de reconfigurer leurs Terminaux de Paiement Électroniques (TPE) pour n’accepter que des paiements en francs congolais. Cette décision s’inscrit dans une stratégie plus large pour encourager l’utilisation de la monnaie nationale et réduire la dépendance au dollar américain dans l’économie congolaise. Il s’agit également d’une initiative pour favoriser l’inclusion financière en encourageant la population à utiliser le franc congolais dans toutes ses transactions quotidiennes.

Une série de réformes en faveur du franc congolais

Cette mesure s’ajoute à d’autres actions déjà entreprises pour promouvoir l’utilisation du franc congolais. Les marchands ont été incités à afficher leurs prix en monnaie nationale, et les paiements des impôts ne sont désormais autorisés qu’en franc congolais. De plus, la mise en place du service « switch monétique » facilitera l’intégration de toutes les cartes bancaires, rendant les transactions plus fluides indépendamment de la banque émettrice. À long terme, l’objectif est de rendre les transactions en dollars plus coûteuses que celles effectuées en franc congolais, afin d’encourager les acteurs économiques à préférer la monnaie nationale pour leurs opérations financières.

Partager l'article :