logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Kenya : Ruto suggère des coupes budgétaires après des manifestations mortelles

Des dizaines de Kényans enlevés lors de manifestations contre la hausse des impôts au Kenya. Malgré le retrait des hausses, des affrontements violents ont eu lieu, faisant craindre un recul des droits de l’homme. Le président Ruto propose des mesures alternatives pour résoudre le déficit budgétaire.
Une illustration HD montrant une scène au Kenya après des manifestations meurtrières. On y voit des membres du gouvernement discutant de coupes budgétaires, symbolisant la proposition de Ruto. Les bâtiments gouvernementaux en arrière-plan ajoutent au contexte politique. L'atmosphère est sérieuse mais non violente, mettant en avant le défi budgétaire post-crise.

Des dizaines de Kényans auraient été victimes d’enlèvements lors des récentes manifestations au Kenya, visant à contester les hausses d’impôts selon les groupes de défense des droits de l’homme.

Un Mouvement de Contestation sans Précédent

Le Kenya a été secoué par une crise majeure durant les dernières semaines, marquant la présidence de William Ruto, en poste depuis deux ans. Malgré le retrait des hausses d’impôts par Ruto suite à la pression populaire, la répression violente des manifestations a soulevé des craintes quant au respect des droits de l’homme dans le pays. Au moins 39 personnes ont perdu la vie lors des affrontements avec les forces de l’ordre, et des manifestants ont même pris d’assaut brièvement le parlement il y a peu.

Des Mesures Alternatives Présentées par le Président Ruto

Face à un déficit budgétaire de 2,7 milliards de dollars, le président kenyan a annoncé vendredi des solutions alternatives pour compenser les hausses d’impôts. Ruto a proposé des réductions de dépenses de l’ordre de 1,39 milliard de dollars, ainsi qu’une augmentation des emprunts d’un montant de 1,32 milliard de dollars. Entre les exigences du Fonds monétaire international et la pression croissante de la population face à l’augmentation des coûts de la vie, le président a également dévoilé des mesures d’austérité telles que la dissolution d’entreprises publiques et des réductions dans le personnel gouvernemental.

Une Situation Délicate pour l’Économie et les Droits de l’Homme

  • Les manifestations au Kenya ont mis en lumière les tensions entre les autorités et la population, face à des questions économiques cruciales.
  • La répression violente des protestations soulève des interrogations sur le respect des droits fondamentaux dans le pays.
  • La mise en place de mesures d’austérité pourrait avoir des répercussions sociales et économiques importantes sur la population kényane.

Conclusion

En somme, la situation politique et économique au Kenya demeure tendue, avec des enjeux cruciaux sur le plan des droits de l’homme et de la gestion financière du pays. L’annonce de mesures alternatives par le président Ruto vise à apaiser les tensions après des semaines de manifestations intenses, mais la route vers la stabilité semble encore semée d’obstacles.

Partager l'article :