logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Kenya : Ruto abandonne hausse des impôts après manifestations

Le président kényan William Ruto ne signera pas la loi de finances proposant de nouvelles taxes après des manifestations violentes ayant fait plusieurs morts. Les Kényans s'opposent à cette mesure qui aggraverait une situation économique déjà précaire. Ruto cède aux demandes populaires après avoir déployé l'armée pour réprimer les protestations.
Illustration HD d'une scène au Kenya où des manifestants pacifiques se rassemblent avec des pancartes et des drapeaux colorés, célébrant la décision de Ruto de renoncer à augmenter les impôts. Des sourires et des visages joyeux sont visibles parmi la foule diversifiée, créant une atmosphère de soulagement et de solidarité. L'arrière-plan montre des bâtiments emblématiques de Nairobi et des montagnes majestueuses au loin, symbolisant l'unité du peuple kenyan dans cette victoire.

Le refus du président kényan William Ruto de signer la loi de finances proposant de nouvelles taxes a déclenché des manifestations violentes à travers le pays.

Impact des manifestations sur le gouvernement kényan

  • Les manifestations ont entraîné la mort de plusieurs personnes et ont poussé le gouvernement à déployer l’armée pour réprimer les troubles.
  • Les Kényans ont exprimé leur mécontentement face à l’aggravation de la situation économique déjà précaire du pays par le projet de loi controversé.

Évolution de la situation politique

  1. Le président Ruto a finalement cédé aux revendications populaires, reconnaissant le mécontentement généralisé et la nécessité d’un dialogue national.
  2. Ce revirement constitue un revers pour Ruto, qui avait promis d’améliorer la vie des Kényans mais a été confronté à une opposition massive à ses réformes.

Les Kényans ont maintenu leur pression malgré la répression violente des manifestations, dépassant les divisions tribales pour s’unir contre la loi de finances controversée.

Situation actuelle et perspectives

  • La mort de manifestants, le déploiement militaire et la répression des troubles ont exacerbé les tensions et soulevé des inquiétudes quant à l’avenir du pays.
  • Les partenaires internationaux, y compris les États-Unis, exercent des pressions pour un apaisement de la situation et un dialogue entre le gouvernement et les manifestants.

La crise politique au Kenya reflète les défis auxquels de nombreux pays africains sont confrontés, mêlant frustrations économiques, aspirations démocratiques et répression étatique.

Partager l'article :