logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jeruto épargnée des sanctions de dopage aux JO Paris 2024

Norah Jeruto, championne du monde de steeple en 2022, est sur le point de participer aux Jeux olympiques de Paris malgré une tentative infructueuse de World Athletics de la suspendre pour dopage. Après avoir été blanchie une première fois, le Tribunal arbitral du sport a rejeté l'appel de World Athletics pour une suspension de quatre ans, mettant fin à une affaire controversée.
Une athlète de haut niveau, Jeruto, souriante et soulagée, est entourée de symboles sportifs olympiques modernes. Elle tient une médaille d'or qui brille sous les projecteurs, symbolisant sa victoire et son évasion des sanctions de dopage. En arrière-plan, le drapeau olympique flotte fièrement. L'atmosphère est festive et pleine de soulagement, capturant le moment de triomphe dans toute sa dignité et son honneur.

La championne du monde de steeple en 2022, Norah Jeruto, est sur le point de participer aux Jeux olympiques de Paris malgré une affaire de dopage qui a secoué le monde de l’athlétisme.

Une affaire de dopage qui secoue l’athlétisme

Norah Jeruto, originaire du Kenya mais championne pour le Kazakhstan, se retrouve au cœur d’une affaire de dopage qui a mis en lumière des résultats sanguins inhabituels. En 2021, elle a été acquittée par un tribunal disciplinaire qui a jugé que ces résultats étaient dus à des ulcères d’estomac et à une infection au Covid-19. Cependant, World Athletics a interjeté appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport, demandant une suspension de quatre ans pour l’athlète. Le TAS a finalement rejeté l’appel cette semaine, permettant à Jeruto de continuer sa carrière sportive.

Une suspension temporaire et des tests controversés

Durant l’année où l’affaire a été en suspens, Norah Jeruto n’a pas pu défendre son titre mondial, bien qu’aucune substance interdite n’ait été détectée dans son organisme. La controverse a porté sur l’interprétation des résultats des tests sanguins prélevés en 2020 et 2021, et sur leur conformité aux règles antidopage en vigueur. Malgré les rebondissements de cette affaire, Jeruto est maintenant autorisée à reprendre sa carrière sportive et se prépare à participer aux Jeux olympiques de Paris.

Partager l'article :