logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Israël déclare la mort de 4 otages à Gaza

L'armée israélienne confirme la mort de quatre otages détenus par le Hamas, dont trois hommes âgés, impliqués dans une vidéo de suppliques. Les otages, Amiram Cooper, Yoram Metzger, Haim Peri et Nadav Popplewell, ont été retrouvés sans vie dans la ville de Khan Younis, sans cause de décès précise.
Illustration HD montrant des silhouettes sombres de personnes enchaînées symbolisant la capture de 4 otages à Gaza. Des barreaux de prison imaginaires entourent les otages avec une lueur d'espoir évoquée par un faible rayon de lumière. Le contraste entre l'obscurité oppressante et la lueur d'espoir doit être capturé. Focus sur l'aspect émotionnel de la captivité plutôt que sur la violence directe.

JERUSALEM – L’armée israélienne a confirmé lundi la mort de quatre nouveaux otages détenus par le Hamas. Parmi eux, Amiram Cooper, Yoram Metzger, Haim Peri et Nadav Popplewell, suscitant une vive inquiétude et des interrogations quant aux circonstances de leur décès.

Un drame en plein conflit

Les trois premiers otages, âgés de 80 ans ou plus, sont apparus dans une vidéo du Hamas diffusée en décembre sous le titre « Ne nous laissez pas vieillir ici ». Leur aspect affaibli et inquiet a profondément ému l’opinion publique et accentué la pression sur les autorités pour leur libération.

  • Amiram Cooper
  • Yoram Metzger
  • Haim Peri

Des circonstances floues

Le porte-parole militaire israélien, le contre-amiral Daniel Hagari, a révélé que les quatre hommes ont trouvé la mort à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, lors d’une opération militaire israélienne. La cause exacte du décès demeure encore inconnue, jetant le trouble et alimentant les spéculations.

  1. Examens en cours
  2. Interrogations persistantes
  3. Opération controversée

En mai dernier, le Hamas avait déclaré que Nadav Popplewell avait succombé à ses blessures après une frappe aérienne israélienne, sans toutefois présenter de preuves concrètes à l’appui de cette affirmation, laissant ainsi planer un doute sur les circonstances réelles de sa disparition.

Partager l'article :