logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Insécurité en RDC : Plus de 80 morts dans des attaques des ADF

Une attaque rebelle dans l'est de la RDC fait 41 morts, portant le bilan à plus de 80 cette semaine. Les ADF sont suspectées, appelant à une action politique immédiate.
Illustration : Une scène de village congolais paisible, avec des habitants vaquant à leurs activités quotidiennes, contrastant avec des silhouettes sombres en arrière-plan symbolisant les attaques menaçantes. Mettre en avant la solidarité et la résilience du peuple face à l'adversité.

Une attaque rebelle dans l’est de la RDC fait 41 morts, portant le bilan à plus de 80 cette semaine. Les ADF sont suspectées, appelant à une action politique immédiate.

Attentats meurtriers perpétrés par les ADF en RDC

Le bilan des victimes s’est élevé à 41 après une attaque perpétrée vendredi par des rebelles islamistes présumés sur des villages de l’est de la République démocratique du Congo, a annoncé un porte-parole de l’armée congolaise, portant le nombre total de décès dans la région à plus de 80 depuis mardi. Selon un porte-parole de l’armée dans la province du Nord-Kivu en RDC, les villages de Masala, Mapasana et Mahini ont été attaqués vendredi soir par des membres des Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe originaire de l’Ouganda voisin, soupçonné d’être responsable de plusieurs assauts dans la région au cours de la semaine écoulée.

Escalade de la violence et bilan des victimes

  • 17 personnes ont été tuées dans le village de Masawu.
  • 5 corps ont été découverts dans les villages de Kabweli et Mamulese.
  • 6 autres corps ont été retrouvés dans une rivière près du village de Mununze.
  • 13 corps supplémentaires ont été retrouvés dans le village de Makobu.
  • 42 corps de civils ont été découverts à Masala.

Ces chiffres portent le nombre total de personnes tuées par les militants présumés des ADF depuis mardi à 82. Les armées de la RDC et de l’Ouganda ont lancé des opérations conjointes contre ce groupe depuis fin 2021, mais n’ont pas encore réussi à mettre fin à leurs exactions. L’urgence d’une action politique immédiate se fait donc sentir pour endiguer la violence et protéger les populations civiles.

Il est crucial que des mesures efficaces et durables soient prises pour mettre un terme aux attaques des groupes rebelles et garantir la sécurité des habitants de l’est de la RDC. La coopération régionale et internationale ainsi que l’engagement des autorités locales sont essentiels pour stabiliser la situation et prévenir de nouvelles tragédies.

Partager l'article :