logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

IA pour lutter contre changement climatique

Les pays de la Corne de l'Afrique sont confrontés aux impacts du changement climatique. Shruti Nath, climatologue à l'Université de physique d'Oxford, utilise l'intelligence artificielle pour anticiper les conditions météorologiques extrêmes et sauver des vies. Grâce à des données satellitaires, l'IA permet des prévisions précises, accessibles même avec un ordinateur portable.
Un groupe de scientifiques britanniques propose l'utilisation de l'intelligence artificielle pour lutter contre le changement climatique. Crée une illustration HD représentant un réseau complexe d'algorithmes interconnectés émergeant d'un globe terrestre, symbolisant la collaboration mondiale pour relever ce défi environnemental majeur.

Les pays de la Corne de l’Afrique sont confrontés aux conséquences dévastatrices du changement climatique, oscillant entre inondations destructrices et sécheresses implacables. Cependant, une lueur d’espoir se profile grâce à l’intégration de l’intelligence artificielle dans la prévision météorologique, offrant ainsi des perspectives pour sauver des vies dans la région.

Le rôle de l’intelligence artificielle dans la prédiction des conditions météorologiques

  • L’intelligence artificielle, sous l’égide des climatologues de l’Université de physique d’Oxford, utilise des données satellitaires des bancs de nuages et les températures au sommet des nuages pour anticiper les conditions météorologiques extrêmes à venir.
  • Ce processus implique l’entraînement de l’IA à partir de données historiques pour améliorer ses prévisions, récompensant la précision et corrigeant les erreurs pour une amélioration continue.

Accessibilité et coût de la prévision météorologique grâce à l’IA

  • Contrairement aux superordinateurs coûteux utilisés dans les pays développés, le code de prévision de l’IA de l’Université de physique d’Oxford peut être exécuté sur un ordinateur portable, rendant la technologie plus accessible et abordable.
  • Cette approche réduit les coûts associés à la collecte de données météorologiques et permet une utilisation plus répandue de modèles de prévision, comme le souligne l’efficacité du projet pilote en cours dans la Corne de l’Afrique.

La collaboration entre le Programme alimentaire mondial, l’Université de physique d’Oxford, le département météorologique du Kenya et l’IQPAC a permis d’obtenir le soutien de Google pour étendre ce projet novateur.

Impact positif sur la prévention des catastrophes liées au climat

  • Grâce à une alerte de 48 heures basée sur les prévisions météorologiques de l’IA, les populations exposées aux conditions météorologiques extrêmes peuvent recevoir des avertissements via des messages textuels, des courriels, et même des diffusions radiophoniques et télévisuelles.
  • Les météorologues soulignent que l’utilisation de modèles d’IA pourrait non seulement améliorer les alertes à court terme, mais également renforcer la prévision saisonnière, contribuant ainsi à une meilleure anticipation des phénomènes météorologiques.

Expansion du projet et perspectives futures

  1. Actuellement déployé au Kenya et en Éthiopie, le programme pilote a suscité des réactions positives sur le terrain, offrant une lueur d’espoir pour d’autres régions souffrant des effets dévastateurs du changement climatique.
  2. En cas de succès, cette initiative pourrait être étendue à d’autres parties du monde confrontées à des conditions météorologiques extrêmes, renforçant ainsi les capacités de prévision et de gestion des catastrophes naturelles à l’échelle mondiale.

Ce projet novateur illustre la convergence entre la technologie de pointe, la collaboration internationale et l’engagement envers la prévention des catastrophes, ouvrant la voie à une approche plus efficace et proactive face aux défis du changement climatique.

Partager l'article :