logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hôpital indonésien débordé à Gaza

Un hôpital indonésien dans le nord de la bande de Gaza devient l'établissement médical principal de la région, traitant des dizaines de patients après la fermeture d'autres établissements à cause de l'offensive israélienne. La pénurie de carburant met les patients en danger.
Illustration d'un hôpital animé en Indonésie, transformé en un havre d'espoir pour les Palestiniens débordé par l'affluence des patients. On y voit des médecins et infirmiers dévoués aux prises avec diverses tâches médicales, des patients recevant des soins attentifs, et une atmosphère de solidarité et d'espoir palpable malgré les défis.

L’hôpital indonésien situé dans le nord de la bande de Gaza est devenu le principal établissement médical fonctionnel dans la moitié nord de l’enclave palestinienne, alors que l’armée israélienne a intensifié son offensive sur la ville de Gaza et forcé la fermeture de nombreux hôpitaux et cliniques dans la région.

Situation critique à Gaza

Des dizaines de patients ont été traités à l’hôpital après la fermeture du principal établissement médical de la ville de Gaza, a déclaré mardi le directeur de l’hôpital, Marawan al-Sultan. Il a souligné que la situation était catastrophique en raison de la pénurie de carburant nécessaire au fonctionnement des générateurs électriques.

  • 80 patients ont été transférés de l’hôpital al-Ahly, dans la partie orientale de la ville de Gaza, à l’hôpital indonésien.
  • Le bombardement israélien de Bureij a causé la mort d’au moins quatre enfants et blessé quatre autres, selon les autorités hospitalières.
  • Les corps des enfants ont été transportés à l’hôpital Al-Aqsa de Deir al-Balah.

Négociations pour un cessez-le-feu

L’Egypte et le Qatar collaborent avec les États-Unis pour négocier un cessez-le-feu et mettre fin à la guerre qui sévit depuis neuf mois entre le Hamas et Israël. Malgré les efforts diplomatiques, les affrontements persistent et affectent la population civile.

  1. Les troupes israéliennes ont repris les combats contre les militants dans des zones préalablement déclarées sécurisées.
  2. La guerre a déjà engendré un lourd bilan humain, avec plus de 38 000 morts à Gaza selon le ministère de la Santé.
  3. Un raid du Hamas en octobre a également provoqué la mort de 1 200 personnes, principalement des civils, dans le sud d’Israël d’après les autorités israéliennes.

Au vu de la situation tendue et des conséquences dévastatrices sur les populations des deux territoires, la recherche d’une solution pacifique demeure cruciale pour mettre un terme aux hostilités.

Partager l'article :