logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Guterres appelle à taxer plus les pétrolières

Le secrétaire général de l'ONU critique les compagnies pétrolières pour leurs émissions de CO2 et propose une taxe accrue pour financer les dommages environnementaux. Il souligne la nécessité de réduire les émissions mondiales de dioxyde de carbone pour atteindre l'objectif de l'accord de Paris.
Un dessin représentant un globe terrestre entouré de compagnies pétrolières géantes, symbolisant l'appel de Guterres à augmenter les taxes. Le globe montre des signes de détérioration, mettant en avant l'impact environnemental.

Le discours fort du secrétaire général de l’ONU à New York a suscité des réactions et des débats sur la taxation des compagnies pétrolières responsables d’émissions de CO2.

Les propositions d’Antonio Guterres

Antonio Guterres a suggéré aux pays membres de l’ONU de taxer plus lourdement les compagnies pétrolières afin de financer les pertes et dommages causés par le changement climatique à travers le monde. Il a souligné lors de la journée mondiale de l’environnement que pour maintenir l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré d’ici 2030, les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer de 9 % chaque année. Les conséquences actuelles du réchauffement sont déjà visibles, avec des vagues de chaleur dévastatrices en Asie, des tempêtes violentes aux États-Unis, des sécheresses en Afrique australe et des inondations dans plusieurs régions du monde.

Des mesures concrètes pour lutter contre les émissions de CO2

Antonio Guterres a également proposé d’interdire aux compagnies pétrolières de faire de la publicité dans les médias, s’inspirant des mesures prises dans certains pays pour lutter contre l’industrie du tabac. Il recommande également de supprimer les subventions aux produits pétroliers qui maintiennent des prix bas pour les consommateurs. Selon lui, le changement climatique représente une « taxe cachée » payée par les populations les plus vulnérables, tandis que l’industrie des combustibles fossiles continue d’engranger d’importants profits grâce aux taxes payées par les contribuables.

  • Les compagnies pétrolières devraient être taxées plus lourdement pour financer les pertes liées au changement climatique.
  • Interdiction de la publicité des compagnies pétrolières dans les médias.
  • Suppression des subventions aux produits pétroliers pour réduire les émissions de CO2.

Le secrétaire général de l’ONU appelle à une action globale et équitable pour atténuer les effets du changement climatique et protéger les populations les plus vulnérables. Il espère que ces propositions seront débattues lors du prochain sommet du G20 prévu en juillet au Brésil, et que des mesures concrètes seront prises pour répondre à cette crise climatique mondiale.

Partager l'article :