logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fin recherches survivants immeuble effondré Afrique Sud

Après une opération de sauvetage de près de 2 semaines, les autorités mettent fin aux recherches des ouvriers piégés dans l'immeuble effondré à George, en Afrique du Sud. Au moins 33 personnes ont perdu la vie et 19 restent disparues. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cette tragédie.
Illustration HD d'un pompier aidant une personne sortie des décombres d'un immeuble effondré en Afrique du Sud. La scène se déroule au coucher du soleil, avec des secouristes en combinaison orange et des engins de levage. L'atmosphère est à la fois intense et empreinte de solidarité, mettant en lumière l'effort des équipes de sauvetage.

Après des jours d’intenses recherches, l’opération de sauvetage des ouvriers pris au piège dans les décombres d’un immeuble effondré le 6 mai à George, en Afrique du Sud, touche à sa fin ce vendredi, avec des nouvelles inquiétantes.

Le bilan de la tragédie

  • 19 personnes sont toujours portées disparues après l’effondrement d’un immeuble résidentiel de cinq étages en construction.
  • Au moins 33 morts ont été recensés, faisant de cet accident l’un des pires de ce type en Afrique du Sud.
  • Une soixantaine de travailleurs étaient présents sur le site au moment du drame, et seuls 29 ont pu être sauvés jusqu’à présent. Certains sont encore hospitalisés.

Les efforts de sauvetage

L’opération de sauvetage a mobilisé plus de 600 membres des services d’urgence et autres personnels, travaillant sans relâche pour retrouver les victimes sous les décombres.

Les autorités locales soulignent le caractère critique des premières heures après un effondrement, où chaque minute peut faire la différence entre la vie et la mort.

Enquête en cours

  1. La cause de l’effondrement demeure inconnue à ce stade, suscitant des interrogations sur la qualité de la construction et les mesures de sécurité sur les chantiers.
  2. Le bâtiment sera désormais sous la responsabilité du département national de l’emploi et du travail, qui mènera une enquête approfondie pour déterminer les circonstances exactes de cette tragédie.

Il est essentiel d’établir les responsabilités dans ce drame pour éviter que de telles catastrophes ne se reproduisent à l’avenir.

Partager l'article :