logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Familles déçues par accord Boeing-justice US

Les familles des victimes des crashs des avions Boeing 737 Max contestent un accord entre le ministère américain de la justice et le constructeur, critiquant un manque de justice envers les victimes. En parallèle, Boeing évite un procès en plaidant coupable pour les crashs de 2018 et 2019.
Un groupe de familles mécontentes se tient devant le siège de Boeing, exprimant leur déception suite à l'accord controversé avec la justice américaine. Leurs visages sont empreints de tristesse et de frustration, tandis que des avions en papier froissés jonchent le sol, symbolisant les désaccords et les conséquences involontaires. Le ciel nuageux en arrière-plan renforce l'atmosphère sombre de la scène.

Les réactions des familles des victimes des crashs des avions Boeing 737 Max face à l’accord conclu entre le ministère américain de la Justice et le constructeur aéronautique ont suscité une vive indignation.

Un accord contesté

Les familles des victimes expriment leur mécontentement face à un accord qu’elles jugent généreux sans pour autant reposer sur des principes solides. Cet accord, appelé « Deferred Prosecution Agreement » (DPA), signé le 7 janvier 2021, met l’accent sur un programme de conformité et d’éthique au lieu de prioriser les victimes.

En acceptant de plaider coupable, Boeing échappe à un procès pour sa responsabilité dans les crashs tragiques survenus en 2018 et 2019. Cette stratégie soulève des interrogations sur la réelle volonté de la compagnie de rendre des comptes concernant les drames survenus.

Indignation et action

Face à cette situation, les familles des victimes ont déposé une motion de contestation pour demander une audience devant le tribunal fédéral du Texas, en charge de cette affaire. Elles réclament une justice équitable et transparente, mettant ainsi en lumière les lacunes perçues dans l’accord conclu entre Boeing et le ministère de la Justice.

Il est essentiel que la justice examine attentivement cette affaire pour garantir que les responsabilités soient assumées et que la mémoire des victimes soit honorée dignement. Les familles des personnes disparues dans ces tragédies méritent la vérité et la justice pour faire leur deuil et avancer.

Défaillances récurrentes

Boeing, depuis quelques années, est sous les projecteurs en raison de multiples accidents et défaillances. Récemment, une vidéo montrant une roue du train d’atterrissage principal se détacher d’un avion Boeing 757-200 de la compagnie United Airlines Holdings a circulé sur les réseaux sociaux. Ce phénomène s’était déjà produit en mars sur un autre appareil de la même compagnie, mettant en lumière des problèmes potentiels concernant la maintenance et la sécurité des avions Boeing.

Ces incidents récurrents soulèvent des inquiétudes quant à la fiabilité des avions de la marque, ainsi que sur les mesures prises par l’entreprise pour assurer la sécurité des passagers et des équipages. Il est impératif que des enquêtes approfondies soient menées pour identifier les causes de ces dysfonctionnements et garantir la sécurité des vols à venir.

En conclusion, il est primordial que la transparence et la responsabilité prévalent dans l’industrie aéronautique pour éviter de nouvelles tragédies et assurer la confiance du public dans la sécurité des voyages aériens.

Partager l'article :