logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ésors culturels togolais dispersés en Allemagne

À la recherche des biens culturels togolais en Allemagne : un chercheur togolais recense des œuvres majeures de la culture togolaise au musée ethnologique de Berlin-Dahlem. Des artefacts tels que des tam-tams parlants et des colliers traditionnels ont été transportés pendant la colonisation allemande au Togo, suscitant des débats sur la restitution de ces trésors culturels.
Un musée allemand regorge de trésors culturels togolais, mettant en avant la riche histoire artistique du Togo. Crée une illustration représentant un mélange harmonieux d'éléments allemands et togolais : des objets traditionnels, des symboles culturels et des couleurs vives se fondant dans un tableau captivant. L'image doit évoquer la diversité culturelle et l'échange entre les deux pays, offrant un aperçu visuel de l'article.

Derrière les portes du musée ethnologique de Berlin se cache un travail de mémoire passionnant lié aux biens culturels togolais.

Les trésors culturels du Togo en Allemagne

Le chercheur togolais Toffa Ohiniko Mawussé mène une recherche minutieuse au musée ethnologique de Berlin-Dahlem en Allemagne. Depuis son arrivée il y a six mois, il a déjà identifié plus de 1500 à 2000 objets provenant de l’ancienne colonie du Togo.

  • Des tam-tams parlants de la culture éwé du sud du Togo et des colliers traditionnels Kabiyè du nord du pays font partie des œuvres recensées.
  • Ces artefacts ont été transportés à Berlin pendant la période coloniale allemande au Togo, entre 1884 et 1918.

La quête de réappropriation culturelle

Ces trésors culturels togolais conservés en Allemagne soulèvent des questions sur la restitution des biens culturels à leur pays d’origine.

  1. Dr. Toffa Ohiniko Mawussé souligne l’importance de consulter les communautés auxquelles les objets appartenaient initialement et les gouvernants africains pour mener à bien ce projet.
  2. Pour Kokou Azamédé, enseignant-chercheur à l’université de Lomé, la restitution des œuvres nécessite une démarche respectueuse envers les communautés concernées, étant donné que ces objets représentent une part essentielle de l’histoire et de la culture.

La discussion autour des biens culturels du Togo en Allemagne fait écho au débat au sein de la communauté universitaire de Lomé sur la nécessité d’informer et de consulter les communautés avant d’entamer toute procédure de restitution.

Vers un avenir de réconciliation culturelle

Le chemin vers la restitution de ces trésors culturels est semé d’obstacles, mais les recherches en cours et les débats en cours laissent entrevoir un avenir où ces objets pourraient retrouver leur juste place dans l’héritage culturel togolais.

Partager l'article :