logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Elections présidentielles en Tunisie le 6 octobre

La Tunisie se prépare pour des élections présidentielles prévues le 6 octobre, mais le président en exercice Kais Saied n'a pas encore confirmé s'il se représentera. Saied a pris le pouvoir de manière autoritaire en 2021, mettant en œuvre une nouvelle constitution en 2022. La situation est complexe avec des opposants emprisonnés et des défis économiques majeurs.
Illustration HD d'une scène politique en Tunisie pour accompagner un article sur les élections présidentielles prévues pour le 6 octobre. Représenter de manière imaginative et non violente un rassemblement de citoyens tunisiens engageant des discussions politiques animées, avec des drapeaux nationaux et des affiches électorales colorées en arrière-plan. Essayer de capturer l'ambiance démocratique et participative qui règne autour de cet événement majeur.

La Tunisie se prépare à des élections présidentielles cruciales, fixées au 6 octobre prochain, d’après un communiqué officiel de la présidence tunisienne. L’incertitude plane quant à une possible candidature du président en exercice, Kais Saied.

Une démocratie fragile face à un pouvoir fort

À 66 ans, Kais Saied dirige la Tunisie depuis 2019 avec une main de fer, renforçant son autorité en prenant les pleins pouvoirs le 25 juillet 2021, en écartant son Premier ministre et en suspendant le Parlement. La nouvelle constitution mise en place en 2022 par le président Saied a profondément altéré les fondements de la jeune démocratie tunisienne, la fragilisant davantage.

Opposition muselée et crise politique exacerbée

  • La date des prochaines élections a été fixée par décret présidentiel, alors même que les principaux opposants politiques, dont Rached Ghannouchi, leader du parti islamo-conservateur Ennahdha, et Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre, croupissent en prison. Cette répression cible les voix discordantes et soulève des inquiétudes quant à l’intégrité du processus électoral.

Crise économique préoccupante

  1. Parallèlement à la crise politique, la Tunisie fait face à des difficultés économiques majeures, avec une croissance stagnante aux alentours de 2%, un taux de pauvreté en augmentation touchant 4 millions de Tunisiens sur une population de 12 millions, et un chômage élevé atteignant les 15%. La conjonction de ces facteurs fragilise davantage la situation socio-économique du pays, alimentant les tensions et les mécontentements au sein de la population.

Ces élections présidentielles revêtent ainsi un enjeu crucial pour l’avenir de la Tunisie, étant donné le contexte politique tendu et les défis économiques pressants auxquels le pays est confronté. L’évolution de la situation politique et sociale en Tunisie reste étroitement suivie par la communauté internationale, soucieuse de la préservation des acquis démocratiques dans le pays.

Partager l'article :