logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Elections présidentielles en Tunisie en octobre

La Tunisie prévoit des élections présidentielles le 6 octobre prochain. Le président Kais Saied n'a pas encore confirmé s'il briguera un nouveau mandat. Saied, au pouvoir depuis 2019, a consolidé son autorité en 2021 en limogeant le Premier ministre et gelant le Parlement. Une nouvelle constitution est en vigueur depuis 2022.
Une illustration HD représentant le processus électoral en Tunisie, avec des symboles démocratiques comme des urnes, des bulletins de vote et des citoyens votant. Montre l'atmosphère démocratique pacifique et l'engagement civique lors des élections présidentielles à venir en octobre. Mettre en avant la diversité et l'unité du peuple tunisien dans ce moment historique.

La Tunisie se prépare actuellement pour les prochaines élections présidentielles qui auront lieu le 6 octobre. Cette décision a été confirmée par un communiqué officiel de la présidence tunisienne, sans clarifier si le président actuel, Kaïs Saïed, envisage de briguer un nouveau mandat lors de ce scrutin.

Une gouvernance controversée sous Kaïs Saïed

À 66 ans, Kaïs Saïed est au pouvoir depuis 2019 et dirige la Tunisie de manière autoritaire depuis qu’il a consolidé son emprise sur le pouvoir le 25 juillet 2021. Ce jour-là, il a limogé son Premier ministre et dissous le Parlement, s’octroyant ainsi des pouvoirs étendus.

Une Constitution controversée

Une nouvelle constitution a été adoptée en Tunisie en 2022 sur décision du président Saïed, ce qui a suscité des critiques et alimenté les débats autour de la démocratie naissante du pays, pionnier du Printemps arabe en 2011. Ce moment a conduit à la chute du président Zine El Abidine Ben Ali et à des bouleversements régionaux.

Des opposants incarcérés et une crise politique majeure

  • La date des élections a été fixée par décret présidentiel, alors que les principaux opposants politiques se trouvent en détention, notamment le chef du parti islamo-conservateur Ennahdha, Rached Ghannouchi, et la présidente du Parti destourien libre, Abir Moussi.
  • La Tunisie est en proie à une grave crise politique depuis les actions controversées de Kaïs Saïed, qui s’ajoutent à de sérieuses difficultés économiques. Le pays souffre d’une croissance économique modeste d’environ 2 %, d’un taux de pauvreté croissant touchant 4 millions de Tunisiens sur 12 millions d’habitants, et d’un chômage alarmant atteignant 15 %.

Suivi des élections et enjeux à venir

  1. Il est crucial de suivre de près l’évolution de la situation politique en Tunisie à l’approche des élections présidentielles du 6 octobre.
  2. Le choix de Kaïs Saïed de se représenter ou non aura un impact majeur sur l’avenir politique et démocratique du pays, déjà fragilisé par des tensions internes et des défis socio-économiques.

Partager l'article :