logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Élections en Afrique du Sud : Soutien de l’ANC à Ramaphosa

Le Congrès National Africain (ANC) d'Afrique du Sud soutient fermement le président Cyril Ramaphosa malgré une défaite électorale historique, rejetant toute demande de démission. L'ANC cherche à consolider son unité pour former un gouvernement de coalition et assurer la stabilité politique du pays, malgré la pression de nouveaux acteurs politiques.
Un portrait coloré du président Ramaphosa, entouré de membres de l'ANC, arborant des insignes du parti et des drapeaux sud-africains. Ramaphosa, confiant, fait face à des pressions politiques, symbolisées par des nuages sombres se dissipant pour révéler un soleil éclatant, représentant l'espoir et la résilience.

Le Congrès National Africain (ANC) d’Afrique du Sud a affirmé son soutien indéfectible au président Cyril Ramaphosa, rejetant catégoriquement toute exigence de la part de potentiels partenaires de coalition concernant sa démission, a déclaré un haut responsable dimanche.

Cette affirmation survient alors que l’ANC cherche à consolider son unité après une défaite électorale historique qui a mis fin à sa majorité de 30 ans.

Fikile Mbalula, secrétaire général de l’ANC, a souligné que Ramaphosa demeurerait à la tête du parti et que toute demande contraire constituait une « zone hors de portée ». Il a également indiqué que l’ANC était ouverte à des discussions avec tous les autres partis politiques dans le but de former un gouvernement.

L’impact des élections sur l’ANC et Ramaphosa

  • L’ANC a obtenu un peu plus de 40% des voix lors des élections, loin de la majorité qu’elle a traditionnellement détenue depuis le début de la démocratie en Afrique du Sud. Cependant, elle demeure le plus grand parti du pays.
  • Le président sud-africain est élu par le Parlement après les élections nationales, et Ramaphosa aspire à un deuxième mandat.
  • Les résultats électoraux ont envoyé un message clair à l’ANC, qui s’est engagée à former un gouvernement reflétant la volonté du peuple et garantissant la stabilité politique du pays.

Les défis de coalition pour l’ANC

  1. Une surprise dans le paysage politique sud-africain est l’émergence du nouveau parti MK, dirigé par l’ancien président Jacob Zuma, qui a obtenu 14% des voix, se classant ainsi troisième au Parlement. Le MK a conditionné sa participation à toute coalition avec l’ANC à la démission de Ramaphosa.
  2. L’ANC dispose de plusieurs options pour former une coalition, y compris avec le principal parti d’opposition, l’Alliance Démocratique, qui a remporté 21% des voix.
  3. Dans cette période de négociations complexes pour former un gouvernement de coalition, l’ANC s’efforce de maintenir sa cohésion interne et de répondre aux aspirations du peuple sud-africain, tout en restant fidèle à sa vision de leadership.

En conclusion, la scène politique en Afrique du Sud est marquée par des enjeux majeurs alors que l’ANC cherche à naviguer à travers les défis posés par les résultats électoraux et la nécessité de former une coalition gouvernementale. L’avenir politique du pays repose sur les décisions prises dans les prochains jours par les différents acteurs politiques.

Partager l'article :