logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Élections en Afrique du Sud : l’ANC en quête d’alliés

Sans une majorité absolue au Parlement, l'ANC doit chercher des alliés pour élire Cyril Ramaphosa comme président en juin. Des discussions ont eu lieu avec l'Alliance démocratique et les EFF. Jacob Zuma pourrait compliquer les choses. Ramaphosa devra former un gouvernement de coalition pour assurer son élection.
Une illustration mettant en scène un groupe diversifié de politiciens en discussion animée, avec des drapeaux sud-africains en arrière-plan. Certains visages expriment la détermination, d'autres l'écoute attentive. La scène dégage une atmosphère politique dynamique et positive, représentant la quête de l'ANC pour trouver des alliés lors des élections en Afrique du Sud.

La formation d’une coalition politique en Afrique du Sud pour élire le prochain président : une situation délicate pour l’ANC.

Des négociations cruciales pour Cyril Ramaphosa

Après les élections législatives du 29 mai dernier, l’African National Congress (ANC) se retrouve sans majorité absolue au Parlement sud-africain. Pour assurer l’élection de Cyril Ramaphosa comme président ce mois de juin, le parti historique doit rechercher des alliances stratégiques. Le président sud-africain a appelé à l’unité entre les différents partis politiques pour le bien du pays.

La recherche d’alliés politiques

  • L’ANC, avec seulement 159 sièges sur 400, doit trouver un ou plusieurs partenaires pour former une coalition gouvernementale.
  • Des discussions ont déjà eu lieu avec l’Alliance démocratique qui a obtenu 87 sièges, mais d’autres options sont envisagées.
  • Une coalition avec des partis plus petits comme les Combattants pour la liberté économique est une possibilité, bien que cela puisse être fragile.

Les négociations en cours montrent l’importance des alliances politiques dans un système multipartite pour parvenir à une gouvernance stable et représentative des aspirations de la population.

Les défis face à la résistance de Jacob Zuma

La position de l’ancien président Jacob Zuma, qui refuse de dialoguer avec l’ANC sous la direction de Cyril Ramaphosa, complique la formation d’une coalition. Son soutien ou son opposition peuvent peser lourdement dans la balance politique du pays.

Une voie incertaine vers la présidence

  1. La participation du Mouvement de libération des combattants, allié à Jacob Zuma, pourrait constituer un obstacle majeur pour Cyril Ramaphosa.
  2. Le président sud-africain devra faire preuve de diplomatie et de leadership pour surmonter les divisions et parvenir à une entente politique viable.

La voie vers la présidence pour Cyril Ramaphosa est semée d’obstacles, mais sa capacité à rallier différents acteurs politiques sera déterminante dans la formation d’un gouvernement de coalition.

En conclusion, la situation politique actuelle en Afrique du Sud témoigne des enjeux complexes de la démocratie multipartite et de la nécessité de construire des consensus pour assurer la stabilité et la représentativité du gouvernement.

Partager l'article :