logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Élection présidentielle en Mauritanie : 7 candidats en lice

Plus de 1,9 million de Mauritaniens se rendent aux urnes pour élire leur prochain président parmi sept candidats, dont le président sortant. Les principaux concurrents incluent un militant des droits humains et le chef du parti islamiste. Des observateurs nationaux et de l'Union africaine surveillent le processus électoral. En cas de besoin, un second tour est prévu le 14 juillet.
Un candidat à l'élection présidentielle en Mauritanie se tient au milieu d'une foule animée, composée de différents personnages représentant la richesse culturelle du pays. Des drapeaux nationaux flottent dans l'air, ajoutant une ambiance festive. Des bulletins de vote tombent doucement du ciel, symbolisant le jour crucial de l'élection. La scène dégage à la fois tension et espoir, capturant l'importance de ce moment historique pour le pays.

Le peuple mauritanien s’apprête à élire son prochain président parmi sept candidats, incluant le président sortant Mohamed Ould Ghazouani. Plus de 1,9 million d’électeurs sont appelés aux urnes pour ce scrutin crucial.

Les principaux candidats en lice

  • **Mohamed Ould Ghazouani** : Actuel président en quête d’un second mandat
  • **Biram Dah Abeid** : Militant des droits humains, arrivé deuxième lors des précédentes élections présidentielles
  • **Hamadi Ould Sidi El Mokhtar** : Président du parti islamiste Tewassoul, figure de l’opposition à l’Assemblée nationale

Un processus électoral sous haute surveillance

Le gouvernement a instauré un Observatoire national composé de 600 observateurs pour superviser le bon déroulement du vote à travers le pays. Cependant, l’opposition met en doute leur neutralité et leur objectivité. De son côté, l’Union africaine a dépêché 27 observateurs de court terme pour suivre le déroulement du scrutin.

  1. En cas d’absence de majorité absolue, un second tour est prévu le 14 juillet afin de départager les candidats en tête.
  2. Le parti au pouvoir, El Insaf, avait remporté l’année précédente les élections législatives, régionales et municipales, suscitant la contestation des partis d’opposition qui ont dénoncé des fraudes massives.

Ce scrutin présidentiel demeure crucial pour l’avenir de la Mauritanie, un pays en quête de stabilité politique et socio-économique. Les résultats de ces élections auront des répercussions majeures sur l’orientation du pays pour les années à venir.

Partager l'article :