logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Diomaye Faye et le retour de Burkina, Mali et Niger dans la CEDEAO.

Le Sénégalais Bassirou Diomaye Faye, plus jeune président d'Afrique, se voit confier la mission délicate de ramener le Mali, le Niger et le Burkina Faso au sein de la CEDEAO. Les trois pays ont quitté l'organisation suite à des prises de pouvoir militaires. En tant qu'envoyé de paix, M.
Crée une illustration HD représentant Diomaye Faye en train de travailler pour ramener le Burkina, le Mali et le Niger dans la CEDEAO. Mettre en avant Diomaye Faye dans un bureau, entouré d'une carte de l'Afrique de l'Ouest et de drapeaux des pays concernés. Montrer des symboles de coopération et de dialogue.

Le Sénégalais Bassirou Diomaye Faye, le plus jeune président d’Afrique, est confronté à un défi de taille : réunir un bloc régional affaibli plus vieux que lui.

Mission de réintégration au sein de la CEDEAO

Âgé de 44 ans, Bassirou Diomaye Faye a été chargé de ramener le Mali, le Niger et le Burkina Faso, gouvernés par une junte militaire, au sein de la CEDEAO lors du sommet de l’organisation qui s’est tenu à Abuja, la capitale du Nigeria. Les trois pays ont quitté la CEDEAO pour former leur propre alliance après des prises de pouvoir militaires.

  • En tant qu’envoyé de paix soutenu par le président togolais Faure Essozimna Gnassingbe, M. Faye est considéré comme le mieux placé pour mener cette mission délicate.

Une opportunité pour des réformes régionales

Selon Afolabi Adekaiyaoja, analyste de recherche au Centre pour la démocratie et le développement en Afrique de l’Ouest, cette situation offre à M. Faye l’opportunité de rechercher des réformes pour une CEDEAO plus durable et autonome.

  1. M. Faye représente un modèle de démocratie électorale, contrairement aux chefs militaires des pays concernés qui se sont opposés à des scrutins truqués dans la région.
  2. Dans son propre pays, le Sénégal, M. Faye remet en question les anciens liens qui, selon les dirigeants de la junte, ont étouffé le développement de l’Afrique de l’Ouest.

La victoire de M. Faye lors d’élections certifiées crédibles contraste avec la situation politique des pays voisins.

Un défi complexe à relever

La tâche de M. Faye de dialoguer avec les trois pays (Mali, Niger, Burkina Faso) ne sera pas facile, selon Seidik Abba, spécialiste du Sahel et président du Centre international de réflexion et d’études. Les préoccupations des pays concernés vont au-delà de simples questions de réintégration, portant notamment sur l’ingérence étrangère dans le fonctionnement de la CEDEAO.

Le succès de la mission dépendra de la capacité des différents dirigeants à se coordonner et à trouver un terrain d’entente sur ces questions sensibles.

L’article est basé sur des faits et citations provenant d’analystes et d’experts reconnus, offrant ainsi une perspective neutre et informée sur la situation régionale et les défis auxquels le président sénégalais est confronté.

Partager l'article :