logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Découverte de 5 bombes à la Mosquée Al-Nouri de Mossoul

Cinq bombes découvertes dans la mosquée al-Nouri à Mossoul mettent en péril le projet de restauration financé par les Émirats arabes unis. Les engins explosifs ont été désamorcés par l'Unesco pour préserver la sécurité de la région, mais les travaux de restauration restent suspendus pour le moment.
Un groupe de chercheurs de l'UNESCO découvre cinq bombes dissimulées dans les ruines de la mosquée Al-Nouri à Mossoul. Description visuelle : Une équipe internationale d'experts en archéologie inspecte méticuleusement les décombres de la mosquée, cherchant des artefacts historiques. Au milieu des vestiges, cinq bombes non explosées sont révélées, mettant en lumière les défis de la préservation du patrimoine en temps de conflit.

Une découverte inquiétante secoue la mosquée al-Nouri à Mossoul, Irak, mettant en péril un projet de restauration historique. Cinq bombes ont été dévoilées dans un mur, suscitant craintes et vigilance.

Menace cachée dans les murs

Les autorités ont révélé la présence de cinq engins explosifs non détonés à l’intérieur du mur Sud de la mosquée al-Nouri, cœur du projet de restauration « Faire revivre l’esprit de Mossoul ». L’Unesco a confirmé que l’un des engins a été désamorcé, mais les quatre autres restent connectés, posant un risque majeur.

  • La découverte a interrompu les travaux, car la sécurité est une priorité face à une telle menace.
  • Un habitant local exprime ses craintes : « Si elle explose, toute la zone sera dévastée. J’habite ici, et ma maison ainsi que celle de mes parents seront détruites. »

Intervention nécessaire pour la préservation

Des ingénieurs spécialisés de Bagdad doivent intervenir pour neutraliser les engins explosifs, préservant ainsi la mosquée al-Nouri historique et sa communauté avoisinante. L’Unesco affirme que la situation est sous contrôle et qu’aucun danger imminent ne menace la population ou les environs.

  1. Malgré la menace, l’agence onusienne assure que les opérations de désamorçage seront achevées dans les prochains jours.
  2. Le chantier de restauration, financé par des fonds émiratis, a été temporairement suspendu pour des raisons de sécurité, mais devrait reprendre une fois la zone sécurisée.

Le projet de restauration revêt une importance culturelle majeure, notamment parce que c’est dans cette mosquée qu’Abou Bakr Al-Bagdadi avait proclamé le « califat » de l’État islamique en 2014, faisant de ce lieu un symbole tragique de l’histoire récente de Mossoul.

Partager l'article :