logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Crise alimentaire au Soudan : alerte de l’ONU

Un rapport soutenu par l'ONU alerte sur la situation alarmante de l'insécurité alimentaire au Soudan, touchant plus de la moitié de la population. Plus de 755 000 personnes sont confrontées à la famine, tandis que plus de 8,5 millions sont en situation d'urgence.
Une illustration HD représentant une ville dévastée par la guerre, montrant des soldats de l'armée confrontés aux paramilitaires des Forces de soutien rapide, avec des civils affamés en arrière-plan. La scène doit capturer l'idée de la faim en tant qu'arme de guerre, mettant en avant le chaos et la désolation causés par le conflit armé.

Un rapport soutenu par l’ONU a alerté sur la crise alimentaire au Soudan, touchant plus de la moitié de sa population.

Insécurité alimentaire majeure au Soudan

En raison du conflit persistant qui ravage le Soudan, un rapport du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) a mis en lumière une situation alarmante. Plus de 25,6 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population soudanaise, font face à une grave insécurité alimentaire. Parmi eux, plus de 755 000 Soudanais sont confrontés à la famine, le niveau le plus élevé de l’échelle IPC. De plus, plus de 8,5 millions de personnes sont classées en situation d’urgence, un dernier avertissement avant la famine complète.

Utilisation de la famine comme arme de guerre

Le conflit armé, qui oppose l’armée dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane aux paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR) de son ancien adjoint le général Mohamed Hamdane Daglo depuis avril 2023, a dévasté le pays. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu la vie, et plus de neuf millions ont été déplacées. Des experts de l’ONU ont dénoncé l’utilisation de la faim comme arme de guerre par les deux factions en guerre. De plus, ces experts ont accusé les gouvernements étrangers soutenant ces groupes d’être complices de crimes de guerre, amplifiant la tragédie humanitaire qui sévit au Soudan.

  • Le rapport de l’IPC identifie un risque de famine dans 14 zones du Soudan, notamment le Darfour, le Kordofan, al-Jazira et la région de Khartoum.
  • L’accès des organisations humanitaires à certaines régions du Soudan est insuffisant, ce qui aggrave la situation. Le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a mis en garde contre le risque de décès par famine pour une partie de la population soudanaise.

Ces informations mettent en évidence l’urgence d’une action internationale coordonnée pour venir en aide à la population soudanaise en détresse.

Partager l'article :