logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Conflit mortel au Kenya entre police et manifestants

Une manifestation contre de nouvelles taxes à Nairobi a dégénéré en violence, avec la police tuant un manifestant selon la Commission kényane des droits de l'homme. Des affrontements ont eu lieu près du Parlement, où un incendie a éclaté. Les tensions sont montées alors que les protestataires contestent un projet de budget incluant des taxes controversées.
Illustration d'un affrontement dans le centre de la capitale kényane entre des policiers et des manifestants s'opposant à de nouvelles taxes. La scène montre des barricades improvisées, des pancartes revendicatives et des gaz lacrymogènes, reflétant la tension du moment. Malgré l'agitation, l'atmosphère est celle d'une protestation pacifique mais déterminée.

Une personne a été tuée par la police lors d’une manifestation à Nairobi contre de nouvelles taxes gouvernementales, a annoncé l’ONG Commission kényane des droits de l’homme (KHRC).

Tensions et affrontements à Nairobi

La manifestation contre un projet de budget controversé a basculé dans le chaos à Nairobi. Des journalistes de l’AFP ont rapporté que la police a tiré sur des manifestants, entraînant la mort d’une personne. Les tensions ont monté alors que les manifestants ont pénétré dans l’enceinte du Parlement où le projet de budget était discuté. Un incendie s’est déclaré dans le bâtiment, amplifiant le tumulte.

Heurts et escalade de la violence

  • La police a initialement utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, puis a eu recours à des balles en caoutchouc.
  • Des affrontements ont éclaté lorsque des manifestants ont avancé vers des bâtiments officiels, lançant des pierres sur les forces de l’ordre.
  • Le mouvement « Occupy Parliament » a commencé de manière pacifique sur les réseaux sociaux, en réponse aux nouvelles taxes projetées dans le budget 2024-2025.

Réactions et revendications

L’ONG KHRC a fermement condamné les actes de violence perpétrés par la police, qualifiant ces actions d’inacceptables et de violations graves des droits de l’homme. Elle a souligné la nécessité de justice et de responsabilité dans cette affaire.

Les manifestants, quant à eux, expriment leur mécontentement face aux nouvelles taxes proposées, notamment la TVA sur le pain et la taxe annuelle sur les véhicules particuliers. Cette augmentation des charges fiscales a suscité une vague de contestations populaires.

Demandes de mesures et enquêtes

  1. Les manifestants exigent des réformes fiscales équitables et transparentes de la part du gouvernement.
  2. Des appels sont lancés pour une enquête indépendante sur les circonstances de la mort du manifestant tué par la police lors de la manifestation.
  3. La communauté internationale suit de près l’évolution de la situation à Nairobi et appelle au dialogue et à la désescalade des tensions.

En conclusion, les événements à Nairobi mettent en lumière les tensions sociales et politiques exacerbées par les enjeux économiques. Les revendications des manifestants et les réactions des autorités soulignent l’importance d’un dialogue constructif et de mesures concertées pour prévenir de nouveaux épisodes de violence.

Partager l'article :