logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Concurrence pour la centrale nucléaire au Ghana

Le Ghana sélectionnera une entreprise pour construire sa première centrale nucléaire d'ici décembre, parmi laquelle figurent EDF, des entreprises américaines, chinoise, sud-coréenne et russe. Le contrat étalé sur la prochaine décennie, a été discuté par Robert Sogbadji, directeur adjoint du ministère de l'Énergie.
Une illustration représentant cinq pays différents, chacun symbolisé par un drapeau national distinct, se disputant pour construire une centrale nucléaire au Ghana. Les pays sont représentés de manière pacifique et coopérative, symbolisant la concurrence constructive. L'environnement est technologique et moderne, avec des éléments de construction et de production d'énergie durables. L'image dégage un sentiment d'innovation, de collaboration internationale et de progrès énergétique.

Le Ghana se prépare à choisir une entreprise pour la construction de sa première centrale nucléaire d’ici décembre.

Les enjeux de la construction de la centrale nucléaire au Ghana

Le processus de sélection de l’entreprise qui sera chargée de la construction de la centrale nucléaire au Ghana est en cours. Parmi les candidats en lice figurent des entreprises de renom telles que l’entreprise française EDF, des entreprises américaines, chinoise, sud-coréenne et russe. Ce choix stratégique aura des répercussions majeures sur le secteur de l’énergie du pays et sur son avenir énergétique.

Un projet sur la durée

Robert Sogbadji, directeur adjoint du ministère de l’Énergie chargé du nucléaire et des énergies alternatives, a souligné que le contrat de construction de la centrale nucléaire devrait s’étaler sur la prochaine décennie. Cette perspective souligne l’importance et la complexité d’un tel projet, qui nécessitera des investissements massifs et une vision à long terme pour assurer la sécurité et la fiabilité de l’approvisionnement énergétique du pays.

  1. Le Ghana a envisagé la construction d’une centrale nucléaire dès les années 1960, mais le projet a été interrompu par un coup d’État, soulignant les défis politiques et économiques qui ont entravé le développement de l’énergie nucléaire dans le pays.
  2. Le projet a été relancé en 2006, suite à une crise électrique majeure ayant touché le pays. L’intervention de l’Association internationale de l’énergie atomique a permis de remettre sur les rails ce projet crucial pour la sécurité énergétique du Ghana.

Cette initiative marque une étape importante dans la diversification du mix énergétique du Ghana et dans sa quête d’indépendance énergétique. La construction d’une centrale nucléaire ne se limite pas à un simple investissement financier, mais nécessite également une expertise technique pointue et un suivi rigoureux pour garantir la sûreté et la durabilité des installations.

Partager l'article :